Fermer la publicité

Saint-Cyprien sait faire face

Loire le 22 mai 2014 - Marine Graille - Actualités - article lu 904 fois

Saint-Cyprien sait faire face
(D.R.)

La ville à la campagne.

C’est certainement ce que l’on peut retenir de Saint-Cyprien. Au sein même du bourg, on se sentirait presque en retrait du tumulte de la vie urbaine. Pourtant à seulement quelques kilomètres, l’A 72 permet d’accéder en l’espace de 15 min, à peine, à Saint-Etienne. La grande force aussi de la commune c’est sa sœur aînée : Andrézieux-Bouthéon, à laquelle elle est quasiment soudée.
Il y a maintenant deux mois, une nouvelle page de l’histoire de la commune s’est tournée. Henri Faure, maire de Saint-Cyprien depuis 1995, ne s’est pas représenté aux dernières élections municipales. Marc Archer, ancien directeur d’un centre de jeunes en difficulté, est depuis deux mois à la tête du conseil municipal. Un vent nouveau souffle alors sur la commune après quelques années difficiles.
En 2008, Saint-Cyprien est touché par une catastrophe écologique et agricole après un incendie ayant entrainé une grave pollution au PCB. Une partie des terrains pollués est alors déclarée gelée pour les 50 ans à venir. Cependant, en mars dernier, une centrale photovoltaïque a été inaugurée sur cette vingtaine d’hectares pollués. L’entreprise Luxel en gère alors la production.  « De ce drame, nous avons su tirer une réussite écologique », se félicite alors le nouveau maire.
Autre dossier sensible de Saint-Cyprien : les Forges de la Becque. En 2003 cette usine, qui produisait des pièces forgées pour le marché automobile est mise en liquidation judiciaire. Pendant plusieurs années, le site pollué au PCB reste à l’abandon jusqu’à ce qu’une convention tripartite soit signée entre l’Établissement public foncier de l'ouest Rhône-Alpes (Epora), la commune et communauté d’agglomération Loire Forez. Cet accord doit permettre d’étudier les conditions techniques et financières d’une requalification du site.
M. Archer a des projets plein la tête pour sa commune qu’il compte mener à bien durant son mandat. « Il n’y aura pas de projets pharaoniques mais nous comptons notamment réhabiliter la salle des fêtes qui est devenue aujourd’hui obsolète. » L’une des priorités de son mandat est également définie : la création d’un pôle médical qui pourrait voir le jour d’ici 2016. Un des premiers gros dossiers qu’aura à traiter la nouvelle équipe municipale : les nouveaux rythmes scolaires qui seront appliqués en septembre prochain. « Pour anticiper au mieux, nous mettons en place des réunions avec les enseignants et les associations de parents d’élèves. » Autre projet mis en oeuvre dès septembre, le système de télé alerte qui permettra notamment de prévenir la population en cas de risques climatiques. En 2008, la commune avait été sévèrement touchée par les inondations.
Comme de nombreuses communes de la Loire, Saint-Cyprien compte un tissu associatif très dense. « Les associations sont le ciment d’une commune. Il est important de se rendre compte de ce qui est mis à leur disposition et des efforts fournis par la municipalité pour ces structures, tient à préciser Marc Archer. Il y a deux choses que je veux privilégier : l’école et les associations. Mais cela dans les limites du raisonnable. »

Marine Graille


Altitude : de 354 à 380 m
Gentilé : Cyprinois
Intercommunalité : Agglomération Loire-Forez
Population : 2 306 (chiffre officiel Insee 2011)
Surface : 728 ha
Patrimoine : La construction de l’église actuelle débute en 1877 et dura quelques années. De style néo-gothique, elle est placée sous le vocable de Saint-Cyprien, né en 210, il fut évêque de Carthage, martyr décapité sur ordre de l’empereur Valérien en 258 à Curubis.
Site Internet : www.saintcyprien.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide