Fermer la publicité

Saint-Chamond - Cartographie : du jeune en ligne

Loire le 27 février 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 351 fois

Le travail est loin d’être achevé.

Il est titanesque. Ces jeunes ont bien du mérite de s’y être attaqué. « Open street map » est un projet associatif international fondé en 2004. Objectif : créer une carte libre d’usage du monde entier. Libre aussi sur sa participation au relevé d’informations comme l’encyclopédie en ligne Wikipedia. A cette principale différence avec Google map, s’ajoutent aussi selon ses partisans, une mise à jour forcément plus fréquente (liées à des travaux par exemple) et plus de précision, les zones piétonnes par exemple. Axes de communication, rues, rivières, espaces verts, commerces, administrations, points d’intérêts, tout a faculté à s’y retrouver. Encore faut-il des contributeurs volontaires...
Parti avec un peu en retard, la France s’y met : « Open street map » a été créé en 2011. C’est suite à une expérience stéphanoise à laquelle elle a assisté qu’Agnès Devernois, animatrice multimédia au Bureau information jeunesse a importé l’idée au sein du Service jeunesse. Alors que d’autres expériences se développeraient ailleurs - Rive-de-Gier, Saint-Just-Saint-Rambert, Roanne -, à Saint-Chamond, fin 2011, puis surtout en 2012 et 2013, six ados de 14 à 18 ans ont ainsi travaillé à plusieurs séances de « cartoparties », armés d’un plan cadastral et d’une tablette équipée d’un GPS. Trois quartiers ont notamment été renseignés. Comment garantir cependant, quand l’encadrement n’est pas présent comme ici, la véracité des informations ? « Google map a ses erreurs aussi !, note Jérôme Godard, directeur du service jeunesse, les malveillants, les fautes involontaires, ça existe mais pour une commise, avec ce système participatif cinq personnes corrigent. »

X.A.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide