Fermer la publicité

Saint-André-le-Haut retrouve son éclat

Isère le 22 octobre 2015 - Martial Fiat - Isère rhodanienne - article lu 245 fois

Saint-André-le-Haut retrouve son éclat
Martial FIAT - Entourée des élus et du curé de la paroisse, Florence Gouache, a souhaité « longue vie » au patrimoine viennois

Les travaux de réfection des façades ouest et sud de l'église que les Viennois appellement familièrement « Saint André l'Haut » ainsi que le nouveau parvis ont été officiellement inaugurés le 14 octobre.

Bel exemple de coopération entre l’Etat et les collectivités, ces travaux ont été réalisés dans le cadre du plan patrimoine qui vient de s’achever. Leur montant (1,1 M€) a été financé à 40 % par l’Etat et à 20 % par la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Isère et la Ville de Vienne.

Prenant la parole en premier, Alain Daguerre de Hureaux, directeur régional des affaires culturelles en Rhône-Alpes a d’abord souligné le caractère « écrasant » du patrimoine pour les collectivités comme Vienne, avant de se réjouir que depuis 1831 l’Etat ait pris la décision de participer à sa restauration. Tour à tour le président du conseil régional, Jean-Jack Queyranne, Patrick Curtaud, vice-président du conseil départemental chargé de la culture et Thierry Kovacs maire de Vienne rappelaient la part prise par leur collectivité respective dans le cadre du plan patrimoine. « Vienne a le patrimoine le plus important de Rhône-Alpes », précisait le maire.

La sous-préfète Florence Gouache, félicitait les quatre entreprises chargées des travaux et assurait faire confiance « à la sagesse des élus. Nous ne pouvons faire qu’ensemble ». Manière de calmer le jeu après que le maire de Vienne ait rappelé à Jean-Jack Queyranne la baisse des subventions de la Région au festival Jazz à Vienne. Baisse aussitôt contestée par l'intéressé.

Martial Fiat

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide