Fermer la publicité

Sécurité - Une application pour prévenir les cambriolages

Loire le 04 décembre 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 1064 fois

Sécurité - Une application pour prévenir les cambriolages
Le lieutenant-colonel Morel présente la nouvelle application téléchargeable sur tous les formats de téléphones multifonctions (D.R.)

Une application pour téléphones multifonctions intitulée « Stop cambriolages » a été développée par le groupement de gendarmerie de l’Hérault en relation avec l’école d’ingénieurs Epitech à Montpellier.

Elle est téléchargeable depuis un an. Expérimentée dans l’Hérault, l’application a été validée par la Direction générale de la gendarmerie nationale et déclinée localement dans 40 départements dont la Loire, depuis le 27 novembre. Elle est le troisième département de Rhône-Alpes à entrer dans le dispositif après l’Ain et le Rhône.
L’application délivre des conseils de prévention, des conseils aux victimes, offre un accès direct via une touche d’alerte aux forces de l’ordre, une géolocalisation des brigades locales pour déposer une plainte, un service d’inscription à distance au dispositif tranquillité vacances…
La spécificité locale que permet l’application à partir d’une identification à un département donné est l’alerte sous forme de notification d’un risque potentiel pour une activité et une zone géographique du territoire.
« Ce n’est pas un gadget de plus, mais un outil complémentaire dans la stratégie de lutte contre les atteintes aux biens », insiste le lieutenant-colonel Jean-François Morel, commandant du groupement de la Loire, rappelant au passage les dispositifs déjà existants : voisins vigilants, opérations tranquillité vacances, tranquillité entreprises, tranquillité agriculteurs, voire les systèmes d’alerte SMS mis en œuvre par la CCI. Cet outil numérique préfigure toute une série d’actions modernes de communication, destinés à renforcer la « proximité » avec la population, annonce le colonel Morel.
3 327 cambriolages étaient comptabilisés en 2013 dans la Loire. Sur l’année 2014, leur nombre n’a pas décru, il s’élève à 3 394 à fin octobre, dont 1 124 en zone gendarmerie.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide