Fermer la publicité

Rugby Top 14: Grenoble s'impose à Paris

Isère le 15 mars 2015 - David Merle - Sports - article lu 47 fois

Rugby Top 14: Grenoble s'impose à Paris

Le FCG remporte sa seconde victoire de la saison à l'extérieur en dominant le Stade Français (21-30). Les Isérois ont maîtrisé la rencontre malgré une réaction tardive des parisiens.

Forts d’une solide performance lors de leur dernier déplacement au Havre la semaine dernière face au Racing Metro 92, performance récompensée d’un bon point de bonus défensif les  Isérois enchaînaient en affrontant le Stade Français à Paris ce samedi pour le compte de la 20è journée du Top 14.

Les choses avaient plutôt mal commencé pour le FCG puisqu’un premier essai du centre parisien Danty (23ème) transformé par Steyn répondait à deux pénalités de Wisniewski (6, 19ème) et le SF menait 7 à 6. C’était au tour de Grenoble de marquer un essai (33ème) Willison récupérant une tentative complètement ratée de l’ailier parisien Ioane. Transformation réussie par Wisniewski avec deux pénalités au préalable (31, 36è) et les deux équipes s’en retournaient aux vestiaires sur le score de 7 à 19 pour les Isérois.

Grenoble encore

La partie n’avait pas repris depuis 2 minutes (42è) que Faure aplatissait dans l’en-but parisien, transformation ratée par Wisniewski, 7 à 24 en faveur des visiteurs. La marque commençait à être lourde pour les parisiens. Deux essais Danty (63ème) et Arias (73ème) transformés par Steyn les voyaient revenir dans la course 21 à 30, Wisniewski ayant réussi 2 pénalités supplémentaires  (52, 67ème).

Retour perdant car le score ne devait plus évoluer. Le FCG tenait son exploit avec cette seconde victoire de la saison à l’extérieur. Le club du président Marc Chérèque se pose maintenant en prétendant sérieux aux phases finales du Top 14. Les Grenoblois pointent désormais à la 6è place du classement. Ils recevront le Castres Olympique actuel dernier du championnat dans quinze jours. Gageons que le Stade des Alpes saura accueillir son équipe comme elle le mérite après cette superbe performance.

David Merle

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide