Fermer la publicité

Rubanerie - Julien Faure sort du redressement judiciaire

Loire le 20 novembre 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 1492 fois

Rubanerie - Julien Faure sort du redressement judiciaire
Les filiales J.-B. Bernard et Vert & Renouat ont quitté le groupe familial (© Georges Rivoire)

18 mois après la mise en redressement judiciaire du petit groupe textile éponyme qu’il dirige à Saint-Just-Saint-Rambert, Julien Faure a obtenu mercredi du tribunal de commerce de Saint-Etienne, l’homologation du plan de continuation qui permet à son entreprise de devenir in bonis.

Avec un étalement sur 9 ans de la période de remboursement des créances renégociées. Auparavant, le dirigeant avait cédé deux filiales de production, elles aussi en difficultés. Au cours de l’été 2013, la société J.-B. Bernard, de Panissières, avait été reprise ainsi que 12 des 15 derniers salariés, par la PME familiale PME de tissage et d’ennoblissement rhodanienne Dutel. En mars dernier, Vert & Renouat (28 salariés), (Saint-Just-Saint-Rambert), avait intégré le groupe Santex, (Andrézieux-Bouthéon), spécialisé dans la décoration et le packaging. Le périmètre de l’entreprise se trouve aujourd’hui réduit à moins d’une quarantaine de salariés, pour un CA annuel de 2,5 M€.
Le PDG déclare qu’il va désormais s’appuyer « sur de travail de fond engagé sur le plan commercial, ainsi que sur les produits, pour dégager des marges d’autofinancement ». Car il se fait peu d’illusion sur la capacité des banques à financer les besoins d’investissement. Dans l’immédiat, il se satisfait de la surcharge de travail qui découle d’une « augmentation des commandes de 40 % depuis la rentrée ». Soulignant que sa société qui exporte une part importante de sa production, « bénéficie du rapprochement de la parité euro/dollar que j’attendais depuis une douzaine d’années ».
Les débouchés se sont diversifiés depuis plusieurs années à l’univers de l’industrie. Il tisse des rubans incorporant des matériaux particuliers, leur permettant ainsi de répondre à de nouvelles fonctions. Classée Entreprise du patrimoine vivant (EPV), la société Julien Faure a fêté son 150e anniversaire, par une exposition au Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Etienne.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide