Fermer la publicité

RTE : bilan et perspectives favorables

Isère le 09 mai 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Actualités - article lu 595 fois

RTE (Réseau de transport d’électricité) publie le bilan électrique 2013 et les perspectives de la région Rhône-Alpes.

Un bilan qui met en évidence une consommation stable de 50TWh, soit une évolution de -0,74% par rapport à 2012, à l’instar de la tendance nationale.
La consommation de la grande industrie connaît une légère diminution du fait d’une performance énergétique accrue, alors qu’a contrario, la consommation des PME-PMI  et des particuliers augmente de 2%. La consommation finale d’électricité de la région est portée à 80% par la consommation des PME/PMI-Particuliers et des professionnels. A l’échelle de la région comme au niveau national, la pointe de consommation enregistrée les soirs d’hiver reste une préoccupation.

La production d’électricité en Rhône-Alpes est deux fois supérieure à la consommation régionale. Forte de la moitié du parc hydraulique français et du quart du parc nucléaire, la région Rhône-Alpes concentre une part importante de la capacité de production électrique française. En 2013, cette production a augmenté de 1,6%. Cette légère hausse résulte essentiellement de la hausse de la production hydraulique de 13% (31 435 GWh) en raison d’une année particulièrement pluvieuse. La production nucléaire baisse légèrement (-1,5 %) et le thermique fossile diminue (-24 %). Le mix énergétique de la région évolue progressivement vers plus de renouvelable. La part de la production d’origine renouvelable dans le mix énergétique augmente et atteint 27% de la production électrique de la région.

Par ailleurs, RTE poursuit une politique d’investissements soutenue dans de grands projets de
développement. En Rhône-Alpes, les investissements de RTE atteindront 144 M€ en 2014. Entre 2015 et 2018, ils augmenteront fortement pour atteindre 220 M€ chaque année.  Cette augmentation est liée au démarrage de grands projets tels que « 2Loires », reconstruction de la ligne à 225 000 volts entre Le Puy-en-Velay, l’Yssingelais et Saint-Etienne, ou la nouvelle liaison transfrontalière souterraine entre la France et l’Italie « Savoie-Piémont ». En Isère, le projet emblématique reste celui de la centrale de Gavet. Pour la période comprise entre 2014 et 2018, les investissements de RTE en Rhône-Alpes s’élèveront à un milliard d’euros.

Caroline Thermoz-Liaudy



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide