Fermer la publicité

Exposition : Roche-la-Molière, un musée à ciel ouvert

Loire le 19 mai 2015 - Florence Barnola - Expositions - article lu 534 fois

Exposition : Roche-la-Molière, un musée à ciel ouvert
DR - Fab Prenat est un artiste graffeur ligérien

Roche-la-Molière ouvre cette année une voie dans le département, en organisant un festival d'art urbain du 29 au 31 mai prochain. De grands noms du genre viendront, à titre gracieux, réaliser des œuvres dans les rues rouchonnes devant le public.

« On a eu l’idée de faire cet événement dans le but de mettre en place des actions culturelles au sein de Roche-la-Molière. La commune n’a pas de musée ou de salle d’exposition. Faute de moyens nous nous sommes dit que nous allions utiliser ce qui se fait le plus à l’heure actuelle, le street art, art populaire qui s’expose dans les rues », explique Fernando Davila, artiste peintre et commissaire du Street Art festival « Ces œuvres d’art sont rendues accessibles au public. Vous n’avez pas besoin d’aller dans une institution, vous avez juste à vous promener dans la rue pour rencontrer ces artistes. » Et ainsi regarder travailler les dix artistes graffeurs invités fin mai à Roche-la-Molière. Les « visiteurs » vont pouvoir assister à de véritables performances puisque les œuvres seront réalisées pendant le festival sur les murs municipaux et privés ou des supports disposés dans les rues de la ville à la vue des spectateurs. Après le festival, ces tableaux d’art urbain appartiendront au patrimoine rouchon et feront même l’objet d’exposition dans différents sites de la ville. « Ce n’est pas des petites pointures régionales, ils sont internationaux », venant des quatre coins de France : Marseille (Raynaut), Lyon (Jakè), Mulhouse (Ferni), Île-de-France (Hank China), Saint-Étienne (Ella et Pitr). « Ils viennent tous gratuitement, ils sont juste défrayés. » Aux côtés de ces artistes cotés, deux Rouchons seront également exposés dont Viza Viza.

Des partenaires privés (entreprises et médias) se sont associés à l’événement et cofinancent à hauteur de 50 % le festival. Pour la municipalité cet événement permet aussi de mettre le cap vers le mécénat d’entreprise. « Par la suite on compte relancer l’action sur Roche-la-Molière toutes les années, ce ne sera peut-être pas du street art mais un autre mouvement, le but est que Roche-la-Molière ait un label culture. Pour obtenir un mécénat d’entreprise il faut avoir des actions culturelles. »

Florence Barnola

 

Street Art festival, du 29 au 31 mai à Roche-la-Molière. www.roche-la-molière.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide