Fermer la publicité

Roche-la-Molière : la gauche unie candidate à sa propre succession

Loire le 16 janvier 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 736 fois

Roche-la-Molière : la gauche unie candidate à sa propre succession
(D.R.)

Eric Berlivet veut renouveler et apporter de la fraîcheur à une direction municipale dominée par le Parti socialiste et la gauche depuis 25 ans, avec « un programme réaliste », qui, s’il n’est pas tout à fait dévoilé, aura quelque chose à voir quant à la maîtrise des finances et de l’imposition, le développement « d’un axe sécuritaire, un axe associatif très important », et souligne Eric Berlivet, « un maximum d’intercommunalité ». L’UMP a en parallèle une candidate déclarée Annie Clément qui a engagé une campagne de son côté sous l’intitulé « Roche-la-Molière, c’est vous ».

Eric Berlivet veut renouveler et apporter de la fraîcheur à une direction municipale dominée par le Parti socialiste et la gauche depuis 25 ans, avec « un programme réaliste », qui, s’il n’est pas tout à fait dévoilé, aura quelque chose à voir quant à la maîtrise des finances et de l’imposition, le développement « d’un axe sécuritaire, un axe associatif très important », et souligne Eric Berlivet, « un maximum d’intercommunalité ».
L’UMP a en parallèle une candidate déclarée Annie Clément qui a engagé une campagne de son côté sous l’intitulé « Roche-la-Molière, c’est vous ». Investie par le parti, Annie Clément défend néanmoins une liste personnelle, « ouverte et représentative », qui réalise, dit-elle, l’union de la droite et du centre à travers des colistiers issus des deux listes divers droite aux dernières élections, celles de Georges Massard et de Laurent Chissot. « Je suis la candidate de l’union, affirme Annie Clément, et ne désespère pas d’être rejointe par Eric Berlivet. Je travaille dans ce sens sans me préoccuper de stratégies de partis. » L’union se réalisera-t-elle ? C’est l’une des inconnues à ce jour, pourtant condition favorable d’une victoire de la droite.
La gauche part regroupée quant à elle sous la bannière d’une liste « Unis pour notre cité », emmenée par Olivier Brouilloux, actuel premier adjoint socialiste, qui prend le relais de Marie-Hélène Sauzéa, maire sortante, à la tête de la liste soutenue par l’ensemble de la gauche, Parti socialiste, Front de gauche. Une liste annoncée profondément renouvelée par rapport à la précédente mandature, mais dans la perspective continuité de la politique communale qui avait soutenue par 52,80 % des votants en 2008.

Daniel Brignon


Carte d’identité

Population légale : 10 316 habitants
Variation (2006/2011) : - 49 habitants
Superficie : 17,4 km2
Revenu déclaré moyen net/foyer fiscal : 21 464 €
Taux de chômage (2009) : 9,2 %
Nombre d’établissements actifs (2010) : 622
Maire sortant : Marie-Hélène Sauzéa
1ere élection en qualité de maire : 2003



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide