Fermer la publicité

Roanne : Peau de banane sur la route d'Yves Nicolin

Loire le 27 février 2014 - Louis Pralus - Roannais - article lu 1467 fois

Roanne : Peau de banane sur la route d'Yves Nicolin
La guerre des notes entre Laure Déroche et Yves Nicolin (D.R.)

Yves Nicolin, alors maire de Roanne, a-t-il profité de sa situation de maire pour faire payer par la mairie un repas avec des collaborateurs chez Pic à Valence, des repas au restaurant de l'Assemblée nationale avec des invités roannais, des nuits d'hôtel … ? L'ancien maire répond que tout a été voté en son temps à l'unanimité par  conseil municipal, y compris par Laure Déroche ! Le repas chez Pic c'était pour Roanne table ouverte dont Pic était partenaire.

La question reste : pourquoi sortir cette affaire maintenant ? Laure Déroche répond. « Si Y. Nicolin m'avait répondu quand je lui ai demandé des explications, je n'aurais jamais révélé l'affaire mais il a pris rendez-vous pour venir m'intimider ! »
Comment l'affaire a été découverte et quand ? Hélène Riamon renoue le fil de l'histoire. « Lorsqu'on a obtenu le triple A, j'ai demandé comment on avait pu faire 1 M€ d'économie. On a comparé nos frais de bouche et de déplacements avec ceux de M. Nicolin. L'écart était tellement énorme qu'on a épluché les notes d'Yves Nicolin. » Il y aussi une exaspération de l'équipe de Laure Déroche à lire le blog d'Yves Nicolin, qualifié de « torchon ». Serait-ce le mot qui a fait déborder l'irritation plus que les chiffres ?
Laure Déroche enverra encore une lettre recommandée à Yves Nicolin lui laissant jusqu'au 3 mars pour régler et après cette date butoir elle lui fera adresser par le trésorier un titre de recette. Il sera contraint de payer, voire par saisie... Réaction d'Yves Nicolin : « Je ne répondrai pas, je n'irai même pas chercher la lettre recommandée. Son titre de recette, c'est de la procédure, ça ne me dérange pas. On le contestera au tribunal administratif. Elle ferait mieux de se concentrer sur sa campagne. Elle croit me faire perdre des voix, elle m'en fait gagner ! Je suis tranquille, tout a été voté. »

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide