Fermer la publicité

Roanne : les collégiens témoins de l'artisanat

Loire le 22 mai 2015 - Louis Pralus - Économie - article lu 799 fois

Roanne : les collégiens témoins de l'artisanat

Pour la 21e année la chambre des métiers a organisé à Roanne « Bravo les artisans » : immersion des collégiens chez les artisans pour témoigner de leurs métiers.

Ils furent 82 jeunes de 5 établissements publics et privés à entrer dans 41 entreprises et à témoigner devant 618 camarades de classe. Ils venaient du collège de la Côte roannaise de Renaison, du collège François d'Assise de Roanne, du collège Jules Ferry de Roanne, du collège Louis Aragon de Mably, du collège Saint Paul de Roanne. 44 %  avaient choisi une entreprise de l'alimentation, 29 % les métiers hygiène et divers,  12 %  les métiers d'art, 8 % le bâtiment et  7 % la mécanique.

Comme le souligna le président de la chambre des métiers Jean-André Porteneuve,  certains artisans qui recevaient les collégiens avaient été eux-mêmes au temps du collège reporters  de Bravo les artisans. C'est dire que l'opération peut générer des vocations et orienter des vies. Geoges Ziegler, 1er vice-président du conseil départemental,  a salué Roanne comme  exemple. « Vous nous avez montré le chemin.  Vous en êtes à la 21e année, Saint-Etienne n'en est que à la 14e ! » Et il s'est défendu d'opposer « l'intelligence de l'esprit à l'intelligence de la main, annonçant que le département avait donné 194 bourses d'apprentissage et était prêt à en donner encore plus.

Marie-Hélène Riamon, conseillère régionale,  a témoigné de son côté que la région accompagne la réussite de la formation par alternance, ayant doublé le nombre d'apprentissages dans les 10 dernières années. Mais cette belle annonce allait être tempérée par Romain Bost, vice-président de Roannais agglomération chargé de l'enseignement  supérieur : « On peut monter très haut avec l'apprentissage, jusqu'au métier d'ingénieur. Il faut doubler le nombre d'apprentis en Roannais d'ici 2020 mais hélas le Roannais ne sera plus prioritaire à la région pour ouvrir une nouvelle formation d'apprentissage. Ce qui va nous pénaliser dans  un projet. » Sophie Rotkopf, adjointe au commerce et à l'artisanat,  a félicité la chambre des  métiers pour cette opération qui donne aux jeunes le goût des métiers.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide