Fermer la publicité

Roanne : Le directeur du théâtre évincé pour vice de forme

Loire le 24 avril 2014 - Louis Pralus - Collectivités locales - article lu 519 fois

Roanne : Le directeur du théâtre évincé pour vice de forme
Le directeur du théâtre de Roanne a reçu sa lettre de licenciement pour cause de contrat de travail illégal (D.R.)

Cela fait du bruit et la gauche monte au créneau. Abdel Sefsaf, le directeur du théâtre de Roanne, a reçu sa lettre de licenciement.

Abdel Sefsaf a reçu sa lettre de licenciement. Yves Nicolin explique. « Elu maire le 5 avril, j'ai reçu le 8 avril en recommandé  un courrier du sous-préfet me signifiant le caractère illégal du contrat de travail du directeur du théâtre, signé par Laure Déroche. » Le courrier note que l’ancienne maire de Roanne a recruté Abdel Sefsaf en signant un arrêté le 7 janvier dernier. Or l'arrêté stipule que le contrat de travail débute le 18 novembre 2013. Il est alors illégal de recruter de manière rétroactive. Le sous-préfet demande que l'arrêté portant nomination du directeur du théâtre soit retiré sous peine de voir la Ville assignée en justice. Le maire a expliqué à Abdel Sefsaf sa situation illégale et son obligation de mettre fin à son contrat, mais lui a signé un contrat temporaire jusqu'à fin juin. En septembre il procèdera à un nouveau recrutement. A. Sefsaf pourra alors postuler à nouveau mais le maire met une condition : il devra choisir entre son métier d'artiste et la direction du théâtre. L'intérim sera assuré par l'ancienne directrice, Mme Barret.
Le directeur est un artiste reconnu et apprécié. Comédien, metteur en scène, il écrit, il joue, il compose. Suzy Viboud, ancienne adjointe à la culture, les directeurs de théâtre de tout Rhône-Alpes, la directrice de la culture à la Région, le directeur de département Acteurs à l'école nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon demandent de le conserver. Pour Suzy Viboud « C'est une déconstruction totale de ce qui est reconnu. On avait la confiance de la Région, de la Drac, on marchait vers une reconnaissance de scène nationale ». De fait, ce mercredi 23 avril, le Pt de la Région Rhône-Alpes JJ Queyranne a fait savoir par courrier qu’au vu de cette décision qui lui parait « brutale dans la forme et injuste sur le fonds… les engagements respectifs de la ville et de la Région définis par la convention « Réseau Scènes Rhône-Alpes » du 9 octobre ne sont plus respectés. En conséquence, ce licenciement le « conduit à résilier cette convention et à ne pas procéder au versement de la subvention de 60 000 € prévue pour 2014 ». Il précise cependant que « le label « Scène régionale » pourra être rediscuté sur la base d’un projet correspondant aux objectifs définis par la Région.

Louis Pralus, avec Aline Vincent

 

Outre la lettre de Suzy Viboud à Y. Nicolin, une pétition de soutien est en ligne : activism.com/fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide