Fermer la publicité

Roanne - Front de gauche : « en résistance contre l'austérité »

Loire le 06 février 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 1233 fois

Roanne - Front de gauche : « en résistance contre l'austérité »
Le comité de campagne démarre « sans professionnels de la politique » (© DR)

Sous le slogan « Pour les Roannais, l'humain d'abord ! », le comité de campagne du Front de gauche est en marche avec ses 8 militants représentant toutes les tendances du rassemblement.

Tête de liste : Gérard Philippon, PCF ; mandataire financier : Christine Chevillard, Front de gauche ; animation et coordination : Serge Fonton, PCF ; représentants des diverses sensibilités : Agnès Roffat, Parti de gauche ; Maryse Poyet, Ensemble ; Emmanuel Maurin, Europe écologie les Verts ; Roland Duprat, société civile ; Daniel Maire, PCF. Serge Fonton a donné en quelques traits les caractéristiques de ce mouvement nouveau à la conquête de la mairie. « On sera des élus en résistance contre l'austérité. On s'opposera aux politiques d'austérité nationale et locale. Dans la majorité ou l'opposition on agira ! »

« On fera des référendums »

Il précise ensuite le profil des candidats. « Ce sera une liste neuve, pas des professionnels de la politique, des gens sincères et dévoués. Ce n'est pas une tête de liste et 38 fantassins mais 39 candidats, tous au même niveau. » Il remarque qu'il n'a pas de fracture avec le PS mais que le PS, lui, a une fracture avec la gauche. Roland Duprat a des accents de l'Abbé Pierre : « la population de Roanne souffre de façon dont on n'a pas idée. Des milliers de gens ne savent pas à quoi ils ont droit. On ne dépensera pas un centime pour louer une permanence, on fera des réunions dans les appartements comme pour les Tuperware ! » Emmanuel Maurin est dans le même esprit. « Ce qui nous motive c'est d'aller à la rencontre des Roannais. On veut rester proches et impliquer tous les Roannais. On fera des référendums. » Bruno Barriquand justifie l'engagement d'Europe écologie Les Verts . « Ce serait difficile de faire une liste seuls, on a rejoint parce que c'est une liste anti-libérale et écologiste. » Dominique Flachat, encarté au Parti de gauche depuis un an, a vécu des moments difficiles. « On veut d'abord regarder l'aspect humain et écologique. J'aime le Front de gauche où tout le monde se parle et discute de façon animée. »


L.P



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide