Fermer la publicité

Roanne - Cinq candidats en lice pour les municipales

Loire le 20 mars 2014 - Louis Pralus - Roannais - article lu 466 fois

Roanne - Cinq candidats en lice pour les municipales
Qui remportera la mairie ? (D.R.)

Première surprise : le Front de gauche a fait une liste avec les communistes et les Verts mais déjà Laure Déroche lui fait  signe.

« On leur laissera une place au 2e tour s'ils veulent bien nous rejoindre ! ». Deuxième surprise : Michel Boufferet, investi par le Modem pour conduire une liste, est parti très vite sur la liste de Norbert Chetail, transfuge de multiples partis successifs. Des mauvaises surprises pour deux candidats. Yves Nicolin a vu son directeur de campagne empêché de figurer sur sa liste pour cause d'adresse suite à une enquête d'un membre du cabinet de Laure Déroche ; Sarah Brosset, une fois sa liste déposée, a vu révéler par la presse une page Facebook d'un de ses colistiers (avant-dernier de la liste) faisant l'éloge de Mussolini. Impossible néanmoins de le retirer de la liste. Malgré tout, Sarah Brosset a eu beaucoup d'adhésions au FN au point qu'elle pense garder la permanence après les élections. Il reste cependant une crainte pour certains à se révéler FN d'où l’absence de  photo de la liste ;  certaines candidates ont pris leur nom de jeune fille.
Yves Nicolin a été celui qui a rassemblé le plus de monde. Ses amis et sympathisants ont fait aussi sa campagne avec les escales de son bus dans les quartiers. Laure Déroche a été la plus innovante en présentant son programme depuis sa permanence en direct sur Youtube, ballade en vélo avec les colistiers dans Roanne, apéro-débat avec les jeunes dans un bar de l'avenue de Paris, visioconférence en direct sur Internet avec questions des Roannais. C'est elle qui a fait le plus de réunions et a eu l'incident le plus sérieux de la part d'un groupe de jeunes  au Parc. Gérard Philippon a fait la campagne la plus simple : réunions dans des locaux d'associations, chez des particuliers, meeting avec casse-croûte. Norbert Chetail a été le plus discret, seulement présent avec 150 000 tracts sur les pare-brises.  

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide