Fermer la publicité

Roannais agglo : le golf est à vendre

Loire le 30 janvier 2015 - Louis PRALUS - Roannais - article lu 179 fois

Roannais agglo : le golf est à vendre

Le budget 2015 de Roannais agglomération a été voté lors du dernier conseil à 78,3 % de voix. Autre surprise : Yves Nicolin veut vendre le golf.

Yves Nicolin ne cache pas sa joie. « Avec une approbation à 78,3 % les élus communautaires ont approuvé un budget ambitieux et responsable malgré une baisse  inédite des dotations de l'Etat. » Pour le président de l'agglomération ce résultat valide l'engagement et les actions de l'exécutif auprès des 40 communes et compare ce vote avec celui pour la présidence de l'agglomération :  45 voix pour Y. Nicolin et 36 voix pour J.-L. Chervin.
Yves Nicolin a précisé quelques points du budget 2015 : il n'y aura pas d'augmentation des taxes additionnelles et taxes économiques , une épargne de 5 M€ sera dégagée malgré la perte de 1,5 M€ de dotations d'Etat par rapport à 2014 et de 2 M€ par rapport à 2013. Malgré tout sur un budget de 118 M€ ce seront presque 30 M€ d'investissements. Entre autres : 4 M€ pour l'offre immobilière aux entreprises, 2,7 M€ pour le pôle de déconstruction, 1 M€ pour le numérique.
« On maîtrisera les dépenses », commente Georges Dru, vice-président chargé des finances, et la priorité restera à l'investissement économique. Parmi les grosses dépenses de fonctionnement : 16,1 % pour les charges de personnels, soit 14,3 M€ ; 12,32 % pour les déchets ménagers et l'environnement, soit 10,9 M€ ;  11,1% pour les transports scolaires, soit près de 7 M€.
A l'occasion de ce budget Nathalie Sarles, élue d'opposition à Villerest, cherche les projets de financement pour le site de Villerest, fréquenté par 600 voitures par jour. Yves Nicolin répond que cette année l'urgence était le petit train et il lance une idée nouvelle. «Je m'interroge sur le golf ; il faut le porter à 18 trous pour qu'il soit attractif ; comme on n'en a pas les moyens on cherche à le vendre à un investisseur. »

Marie-Hélène Riamon se réjouit pour sa part, des projets méthanisation, déconstruction, maraichage mais attend pour l'habitat social, le circuit court agricole, le parcours résidentiel des seniors, la modernisation des résidences Marguerite. Elle conclut : « Un certain nombre d'entre nous s'abstiendront mais nous avons une écoute attentive ! »
L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide