Fermer la publicité

Retour sur les bancs de l'école

Isère le 02 septembre 2015 - Sevim SONMEZ - Isère rhodanienne - article lu 266 fois

Retour sur les bancs de l'école
Sévim Sonmez - Les enfants retrouvent les bancs de l'école

Ouverture, suppression et un cas en suspens, les classes des écoles viennoise ont rouvert leurs portes le 1er septembre.


Accompagnés de leurs parents, les écoliers ont pris le chemin de l’école Jean-Jaurès à Estressin. Il est à peine 8 h 15 et près d’une trentaine de personne attendent l’ouverture du portail. Accueillis par les enseignants, les parents se pressent devant les feuilles indiquant la composition des classes. C’est une rentrée sereine pour la directrice Elodie Fanti qui depuis trois ans passés à la tête de l’établissement constate un effectif en légère augmentation : « Nous sommes passé de 179 à 195 inscrits cette année et donc l’ouverture d’une 8è classe nous a été accordée. Nos classes compteront en moyenne 25 élèves et 22 pour le C.P. car nous privilégions l’apprentissage des bases ». Des ouvertures et fermetures qui dépendent du nombre d’élèves en classe, selon une moyenne départementale. Quant aux autres écoles viennoises, l’inspecteur académique de la circonscription de Vienne Yoann Adler s’est rendu à l’école Lafayette afin de procéder à un comptage, la fermeture d’une classe étant en suspens. En revanche, à la maternelle du Coteau Sainte-Hèlène, la fermeture de la 3è classe est actée. A présent, les deux classes comptent 29 à 30 enfants.

Une rentrée sereine, tel est également l’objectif de la municipalité qui a missionné un élu dans chaque école de Vienne. « C’est une rentrée particulière car un débat a été engagé sur les écoles, souligne le maire de Vienne Thierry Kovacs. Un débat qui devrait déboucher sur un projet d’investissement sur 10 ans, visant à rénover l’intégralité des écoles. » Ainsi, un questionnaire a été envoyé à tous les directeurs. Leurs observations seront étudiées lors d’une réunion de travail qui se tiendra courant d’octobre. A Vienne, 3 500 enfants ont fait leur rentrée, 2 600 dans le public et 900 dans le privé.

Sévim Sonmez

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide