Fermer la publicité

Restauration - La Brasserie Borgeot offre 160 couverts à Châteaucreux

Loire le 22 mai 2014 - Denis Meynard - Commerces - article lu 1788 fois

Restauration - La Brasserie Borgeot offre 160 couverts à Châteaucreux
La nouvelle grande brasserie stéphanoise est attentive à la qualité de l'accueil (© Denis Meynard)

Une brasserie haut de gamme occupe depuis une quinzaine de jours tout le rez-de-chaussée du troisième bâtiment de bureaux réalisé dans le prolongement de la gare de Châteaucreux.

C’est le groupe de restauration lyonnais dirigé par Jean-Paul Borgeot qui a pris possession de cet espace situé au 20, Esplanade de France, édifié par ADC Constructions. Il a investi 700 000 € dans l’équipement et l’aménagement des lieux.
Situés face au siège de Casino, les 450 m2 de la Brasserie Borgeot permettent de dresser 160 couverts. Ils ont vocation à accueillir les salariés d’entreprises environnantes, ainsi que les nombreux utilisateurs de la gare et de son pôle multimodal. L’établissement dispose aussi d’un espace traiteur, où l’on peut commander des plats du jour, sandwichs, salades, desserts ou plateaux-repas à emporter.
Jean-Paul Borgeot, qui a inauguré en septembre dernier, à Pierre-Bénite, un laboratoire de 1 200 m2 pour l’activité traiteur de son groupe, compte dans un deuxième temps la déployer sur la région stéphanoise. Dans l’immédiat, il se consacre à faire connaître l’offre de restauration du cinquième restaurant de cet ensemble de 90 salariés, dont le chiffre d’affaire dépasse 6,5 M€.
Le dernier de ses quatre restaurants de la capitale des Gaules, Le Berthelot, existe depuis cinq ans. Il s’ajoute au Restaurant de Fourvière, à la Brasserie l’Espace, place Bellecour, tenue par sa fille Sophie et à La Tassée, dirigé par son fils Romain. Ce dernier établissement, créé en 1951, par ses parents Gabrielle et Roger Borgeot, a longtemps été un lieu de rencontre de la presse et de la classe politique lyonnaise, rue de la Charité. Il est celui qui a le positionnement le plus gastronomique.
« La brasserie de Saint-Etienne, dirigée par Xavier Lejeune, avec Jean-Louis Petit comme chef de cuisine, a un positionnement qualitatif y compris sur le niveau de service offert à ses clients, qui bénéficient de deux heures de stationnement gratuit », souligne Jean-Paul Borgeot. Ajoutant que l’ouverture, au départ à midi du lundi au vendredi, ainsi que le jeudi et vendredi soir, « devrait être étendue midi et soir 7/7 jours ». Les prix pratiqués par cet établissement qui emploie dix personnes, démarrent à 10 € le plat du jour, avec des formules à partir de 15€, des menus à 22 et 28 €et une belle carte des vins.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide