Fermer la publicité

Régionales : le vote FN plus marqué en Nord-Isère

Isère le 07 décembre 2015 - Xavier ALIX - Politique - article lu 688 fois

Régionales : le vote FN plus marqué en Nord-Isère
En 2012, aux présidentielles, le FN était déjà en tête dans un tiers des communes nord-iséroises

Si le FN est arrivé en tête des suffrages isérois dimanche (27,67 %, 108 879 voix) et s'il a largement progressé sur l'ensemble du département par rapport au 1er tour des élections régionales de 2010 (13,12 %, 55 117 voix), c'est d'abord dans le Nord-Isère où cette progression est la plus fulgurante. Dans le tiers nord du département en effet, plus des deux tiers des communes ont placé le FN en tête.

En 2012, comme on peut l’observer sur cette carte, à l’issue du 1er tour des présidentielles, un FN déjà en pleine ascension, avait placé sa candidate Marine Le Pen en tête dans environ un tiers des communes de cette partie de l’Isère.  Si on compare cette carte aux résultats du 1er tour des régionales 2015, le PS, qui en 2012 y était arrivé en tête dans un peu plus de 40 communes ne conserve le premier score que dans deux : Le Grand Lamp et Billieu.

Faut-il en déduire un vote massif des zones périurbaines et des campagnes nord-iséroises en sa faveur ? Certes, le FN fait un score relativement faible dans la ville la plus peuplée du territoire : Vienne (21,72 %) où l’union de la droite est largement en tête (34,6 %) devant la liste PS-PRG (27,3 %). A Bourgoin-Jallieu, le FN arrive deuxième (27,21 %) battu de justesse par l’union de la droite (28,6 %), la liste PS-PRG est à 25,85 %. Mais difficile en fait de séparer vote des campagnes/vote des villes quand on observe le score du FN à Villefontaine (29,73 %, 1er de justesse), encore plus sur l’Isle-d’Abeau (33 % largement en tête). Surtout que bien des communes moins peuplées, comptant quelques milliers d’habitants évoluent, comme ces deux dernières, dans un contexte de vie largement urbain : Chasse-sur-Rhône par exemple où le FN est à 34,82 % !

Davantage certain en revanche, plus on se déplace vers le sud du département, et moins le FN est en tête à l’échelle de chaque commune.  En centre Isère, si à Saint-Marcellin (28,48 %) et ses alentours, le FN est certes très souvent en tête des votes, c’est beaucoup moins le cas autour de Voiron et Voreppe qui placent toutes les deux l’union de la droite en tête avec un FN, nettement distancé et en 3e position. Au sud de Voiron, les communes ayant placé la liste PS/PRG en tête deviennent même courantes. Globalement, sur le sud Isère, les listes arrivant en tête varient beaucoup selon les communes. On en compte même trois qui placent la liste EELV/PG en tête (Saint-Bernard, Saint-Hilaire, Percy). A Grenoble, ville dirigée par une municipalité EELV/PG, elle arrive 3e (20,38 %) juste derrière l’union de la droite (21,91 %). Ici ce sont les socialistes qui sont largement en tête (30,58 %). Ses banlieues toutes proches d’Echirolles et Fontaine placent le FN en tête. Saint-Martin d’Hères, seconde ville la plus peuplée de l’Isère, place elle la liste PS-PRG en tête (27,5 %), le FN en seconde position à 23,89 % et en troisième l’Union de la droite à 16,59 %.

Rappel des résultats en Isère au 1er tour de ces régionales

-FN : 27,67 %, 108 879 voix (13,12 % en 2010).

-Républicains et Centre : 26,21 %, 103 160 voix  (22,58 % en 2010).

-PS + PRG : 25,39 % 99 931 voix (27,29 % en 2010)

-EELV + PG : 8,9 % 35 040 voix (19,29 % en 2010)

-PC + MRC : 4,83 %, 19 028 voix (7,68 % en  2010)

-DLF : 3 %

-P. Fédéraliste : 1,75 %

-LO : 1,33 %

-UPR : 0,92 %

A l’échelle Rhône-Alpes/Auvergne, c’est la liste des Républicains et Centre qui l’emporte avec 31,73 %, suivie du FN 25,52 % et du PS-PRG avec 23,93 %.
Non qualifiées mais ayant un score suffisant pour fusionner (les négociations se tiennent actuellement avec le PS) : EELV/PG avec 6,9 % et le PC-MRC avec 5,39 %.

Abstention en recul

Si le contexte national n’a pas provoqué une mobilisation en masse des électeurs, on constate tout de même un recul notable de l’abstention par rapport au 1er tour de 2010 au niveau régional - 51,09 % contre 56,87 % (du moins par rapport à Rhône-Alpes seule) - comme au niveau départemental : 51,69 % en Isère contre 57,10 % en 2010.

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide