Fermer la publicité

Régionales : l'union a minima du PS dans la Loire

le 21 octobre 2015 - Mathieu Ozanam - Politique - article lu 465 fois

Régionales : l'union a minima du PS dans la Loire
Parti socialiste - La liste ligérienne compte 16 candidats socialistes, 5 radicaux, 1 Front démocrate et 1 divers gauche

Le président sortant Jean-Jack Queyranne est venu à Saint-Etienne présenter ses colistiers. Une liste où la part belle est réservée aux socialistes, faute d'un large accord.

Le référendum organisé le week-end dernier par le Parti socialiste sur « l’unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales » n’a rien changé à la situation de division qui règne entre les différentes forces politiques de gauche. Il ne devrait pas y avoir moins de 4 listes qui ont toutes en commun de dénoncer une politique nationale d’inspiration libérale, sans pour autant parvenir à s’entendre entre elles pour arriver unies devant les électeurs en décembre prochain.

Dans la Loire, le président sortant Jean-Jack Queyranne est venu à Saint-Etienne présenter ses 22 colistiers. Règle de la parité oblige : il y a autant de femmes que d’hommes. Une première mouture avait été dévoilée au début du mois de juin, provoquant l’ire du vice-président en charge du développement économique Jean-Louis Gagnaire, fâché de se retrouver en 8e position sur 13 noms. Il a depuis renoncé à participer à la liste. Il n’était pas non plus là pour accompagner le lancement des régionales dans la Loire.
Marie-Hélène Riamon, conseillère municipale d’opposition roannaise, figure toujours en première place, elle est suivie par Stéphane Heyraud, maire de Bourg-Argental et président de la communauté de communes des monts du Pilat, présenté comme « divers gauche ». La 5e place est attribuée à une candidate radicale : Zahra Kedrane-Bencharif. Elle lui assure une présence au conseil régional, même en cas de défaite. Le Parti radical de gauche compte par ailleurs 4 autres candidats. « Après deux mandats au conseil régional, André Friedenberg a décidé de ne pas se représenter et de transmettre le flambeau à une relève qu’il avait préparée », avait annoncé le PRG. Doyen de la liste, le conseiller régionale délégué aux TIC sortant figure en 22e et dernière position, « pour pousser la liste ».

Le délégué Loire du Front démocrate, né d’une scission avec le MoDem, David Vachez (8e) est présenté comme « un autre soutien de poids ». « C’est une équipe qui mêle l’expérience et le renouvellement, l’expérience sur le terrain et une représentativité des forces dans la Loire. Des acteurs impliqués sur tout le territoire mobilisés pour gagner », a insisté Jean-Jack Queyranne.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide