Fermer la publicité

Région : les élus d'EELV font leur bilan

le 03 juin 2015 - Denis MEYNARD - Politique - article lu 221 fois

Région : les élus d'EELV font leur bilan
©DR - Lela Bencharif : « Dans la Loire, on a un problème pour intégrer le réseau Til à la carte Oura ».

Les ligériens Lela Bencharif, Catherine Herbertz et Olivier Longeon estiment avoir fait avancer la transition écologique de l'économie et la citoyenneté.

Au crépuscule de leur mandat régional, les trois élus ligériens d’Europe Ecologie Les Verts ont tenu à faire le point de l’action menée sur les cinq années écoulées. Lela Bencharif, vice-présidente à la démocratie participative, vie associative et éducation populaire, Catherine Herbertz, présidente de la commission culture, et Olivier Longeon, ont présenté leur bilan et échangé avec la poignée de militants venus à leur rencontre.

Catherine Herbertz a retenu que le groupe de 37 élus EELV, composante de la majorité de gauche, « s’est battu contre les grosses structures culturelles, telles que l’Opéra de Lyon et La Villa Gillet, pour plus de transparence dans la gestion d’autres comme Rhône-Alpes Cinéma et pour plus de débat au sein de la commission culture ». Elle estime avoir abouti à une meilleure prise en compte de la dimension territoriale et de l’économie sociale et solidaire propre à ce secteur.

Lela Bencharif rappelle que « Rhône-Alpes est la seule région française à disposer d’un vice-président qui porte la mention « éducation populaire » dans l’intitulé de sa délégation ». Satisfaite du doublement du budget de cette dernière, qui atteint désormais 2,4 M€ et permet notamment la formation des bénévoles du milieu associatif, elle regrette que la proposition de vote d’un droit d’initiative citoyenne a été retoquée par la préfecture. Elle se félicite aussi de l’émergence de « contributions citoyennes », grâce au conseil régional qui finance du « temps humain », comme outil d’accompagnement des politiques publiques.

Pour sa part, Olivier Longeon a retenu l’effet bénéfique sur l’agglomération stéphanoise de la politique régionale de soutien à l’innovation en matière d’isolation thermique et d’énergies renouvelables. En matière de transports collectifs, il a rappelé « qu’après avoir été testés sur Vienne - Villefranche-sur-Saône, des TER 2N avec une capacité de 30% supplémentaire vont être mis sur la ligne Saint-Etienne / Lyon ». Ajoutant que sur la modernisation de celle menacée reliant Saint-Etienne à Clermont-Ferrand, l’accent sera mis sur le tronçon Noirétable - Thiers.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide