Fermer la publicité

Réduction des déchets, récup' : je jette donc je trie

Isère le 05 décembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Sciences, Santé, Environnement - article lu 111 fois

Réduction des déchets, récup' : je jette donc je trie
Des idées d'objets recyclés

La journée organisée à Grenoble par la Métro sur la prévention des déchets était consacrée au bilan de l'opération « moins jeter », et à la réflexion sur les pistes à venir. Car si en 2012, chaque habitant produisait 319 kg de déchets, l'objectif 2017 est fixé à 297 kg.

Des documents distribués dans des sacs en tissus issus de textiles recyclés, pas de vaisselle jetable, et un café agrémenté de sucre non-emballé individuellement. Pas de doute, nous sommes bien au forum « moins jeter », où tout est fait pour donner l’exemple des gestes simples à adopter quotidiennement pour réduire sa production de déchets.

Les idées fusent pour choisir quelques gestes (ou tous, pour les plus motivés), dans tous les moments du quotidien. Faire une liste de courses et acheter en vrac, réparer les objets cassés, veiller à ne pas jeter de nourriture en conservant correctement les aliments et en faisant attention aux dates de consommation, boire de l’eau du robinet, ou encore ne pas utiliser de repas pré-emballés au bureau… Finalement, rien de révolutionnaire, même si ce n’est pas encore un réflexe.

Pourtant, à écouter  le directeur régional de l’Ademe, (qui s’exprime dans un film documentaire à paraître prochainement) « si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait la troisième puissance mondiale en termes de rejet de CO2 ». Et c’est pour changer cela qu’une poignée de métropolitains s’est réunie.  Le vice-président de la métro en charge de la valorisation des déchets Georges Oudjaoudi explique : « on devait réduire nos déchets de 7 %, maintenant la loi nous dit 10 %, et j’espère qu’on ira plus loin. Notre travail est de trouver des pistes pour faire mieux, et j’espère que notre groupe trouvera des solutions pour la collectivité. »


Le défi lancé aux habitants a été un succès, avec une réduction moyenne des déchets de 53 % (la gagnante individuelle a même battu un record en réduisant ses déchets de 86 %). Parallèlement, Grenoble-Alpes Métropole, agglomération où est encore produit aujourd’hui 8 kKg de déchets par seconde, poursuit son opération de sensibilisation des habitants. Le traitement des déchets représente 117 € par an par habitant, dont 45 € pour la collecte, 45 € pour le traitement  et 27 € pour les déchèteries (réceptions et traitement), soit un budget total de fonctionnement de 56,5 M€.


Caroline Thermoz-Liaudy



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide