Fermer la publicité

Raymonde Brette, le patrimoine au coeur

Loire le 13 février 2015 - Béatrice Bonnamour - Société - article lu 227 fois

Raymonde Brette, le patrimoine au coeur
Béatrice Bonnamour - Raymonde Brette, un regard porté sur le patrimoine

Elue maire d'Ambierle en 2014, Raymonde Brette est devenue vice-présidente de Roannais Agglomération déléguée au tourisme, à la culture prenant ensuite la nouvelle présidence de l'OTR à l'été dernier.

« Ambierloise, je suis profondément attachée à mes racines. Mon parcours professionnel  aux impôts m’a amenée à quitter le village mais j’y revenais régulièrement.» Raymonde Brette fut responsable des centres d'impôts de la Nièvre, du Rhône, de la Loire. Améliorer la vie dans son village lui tient à cœur. « Nous allons repenser les bâtiments  pour nos 150 enfants scolarisés » ; souci par ailleurs des personnes malades ou en difficulté ; des commerces de proximité, de l'artisanat, des entreprises locales, de l'agriculture, la viticulture...

Aujourd'hui , outre son village, son centre d'intérêt est le patrimoine du Roannais. Elle s'y investit totalement, cherchant à valoriser tous ses trésors, à commencer par ceux d'Ambierle. « On va repenser la place Lancelot et celle des Martyrs de Vingré. On va terminer les travaux de la cour claustrale et la galerie du Prieuré. On pourra passer directement à l’église contigüe, à la Maison de Pays ». Parmi les atouts du village, elle se réjouit de l’étoile Michelin gardée au Prieuré, de l’ouverture prochaine de l’Auberge Lancelot et des nouvelles chambres d’hôtes de la Maison Bouquet.

Fière de son village classé village de caractère, c'est pour elle un devoir d'en faire partager les trésors : l'église prieurale aux tuiles vernissées et son retable de la Passion, attribué à Rogier van der Weyden. Il a été offert par Michel de Chaugy à l’église d’Ambierle par testament en 1476. Le patrimoine de la commune est riche : l’ancienne abbaye qui abrite la mairie et la maison de Pays ;  le musée Alice Taverne, la chapelle Saint Symphorien restaurée… « Nous travaillons en synergie avec les villages  d’Ambierle, Le Crozet, Saint Haon-le-Châtel pour établir un circuit. Ces quatre villages de moins de 2 500 habitants ont été labellisés par le conseil général. La culture participe à l’éducation des enfants et nourrit l’esprit des adultes », poursuit Mme Brette, sollicitée comme vice-présidente d’agglomération du Roannais en charge de la culture. Elle est désormais aussi présidente de l’office de tourisme du Roannais et présidente de Roannais Tourisme qui s’étend sur les 115 communes du Pays Roannais.

C'est ainsi qu'elle a lancé Chouet’Festival, une 9e édition du Festival jeune public qui a enflammé, au rythme de la musique, des marionnettes, du théâtre sur la scène de 8 villages de la Côte. Elle a orchestré la saison culturelle de Roanne Agglomération en apportant au public non seulement des spectacles humoristiques avec RiroZéclats, des expositions de peinture à la Cure notamment (Saint-Jean-Saint-Maurice), de l’artisanat d’Art avec la réalisation de 9 bols et l’ouverture d’ateliers mais encore  une manifestation plébiscitée, « Loire en couleurs » avec sa 12e édition des Peintres et Théâtre de Rue à Saint-Jean-Saint Maurice. Sans oublier  une exposition de bijoux à la Maison des Métiers d’Art à Roanne en automne. Elle porte enfin une grande attention à d'autres sites, en particulier au lac de Villerest . « Villerest à un potentiel touristique important, on réfléchit sur les moyens de faire profiter au public de ballades en basses eaux… » Et elle se projette dans l'avenir : « nous avons un projet de vélo route, voie verte qui concernera tout le territoire ». 

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide