Fermer la publicité

Rama Yade en visite à Saint-Chamond pour soutenir Emmanuel Mandon

Loire le 13 mars 2014 - Mathieu Ozanam - Actualités - article lu 961 fois

Arrivée à 11 h en gare de Saint-Chamond, la vice-présidente du Parti radical devait repartir dès 14 h 30 pour aller à Annemasse (Haute-Savoie) soutenir le candidat UMP-UDI.

Au cours de cette visite éclair dans la Loire Rama Yade s’est rendu à la permanence du candidat UDI-UMP Emmanuel Mandon avant de se rendre sur le marché du centre-ville et de conclure par une visite à la permanence du député UDI François Rochebloine.

C’est à son invitation que l’ancienne secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme dans le gouvernement Fillon, puis secrétaire d’Etat chargée des Sports jusqu’en 2010 a accepté ce déplacement. « Quand on va voir les candidats, on mesure au nombre de personnes qui les entourent comment cela va se passe, et là je vois que plus on avançait sur le marché et plus il y avait du monde », a-t-elle déclaré devant les sympathisants. Tout en soulignant qu’ « une élection municipale c’est une élection de proximité », Emmanuel Mandon a estimé que « quand il y a un événement, c’est bien de montrer que Saint-Chamond n’est pas en dehors du monde ».

Le contexte local

Sur la situation saint-chamonaise, Rama Yade a qualifié la démarche d’union d’Emmanuel Mandon et du représentant de l’UMP sur la commune Jean-François Rey, d’ « exemplaire ». « Les électeurs veulent l’union. Si les candidats n’avaient pas fait l’union, on ne les aurait pas entendus. » Quant à la candidature de l’UMP dissident Hervé Reynaud, la vice-présidente de l’UDI a jugé qu’ « il y a toujours des candidats dissidents ».

Concernant la mise en garde à vue du candidat FN de Saint-Chamond, la vice-présidente de l’UDI a estimé que « l’extrême-droite, c’est le désordre. Imaginez si cela c’était produit après l’élection !  Au moins les électeurs savent à qui ils ont affaire. »

Le Parti radical absent de la liste à Saint-Etienne

Invitée par la presse à s’exprimer au sujet de l’absence de représentants du Parti radical sur la liste d’union UMP-UDI-MoDem de Saint-Etienne, la vice-présidente du Parti radical a salué « l’attitude de grande dignité des membres du Parti radical, l’une des plus grosses fédérations de France avec près de 300 adhérents, le parti de Michel Thiollière qui a incarné cette ville. Ils ont eu une attitude de grande dignité en faisant le sacrifice d’eux-mêmes. Par leur décision, ils ont bien représenté les valeurs de notre parti » (en ne présentant pas de liste dissidente, NDLR).

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide