Fermer la publicité

R2C s'implante sur le campus stéphanois d'EM Lyon

Loire le 30 septembre 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 523 fois

R2C s'implante sur le campus stéphanois d'EM Lyon
© Denis Meynard - Les occupants de l'ancien bâtiment de Manufrance peuvent désormais se restaurer sans quitter les murs de l'école.

Une offre élargie de restauration rapide est proposée aux étudiants et au personnel de l'école de commerce.

Depuis la semaine dernière, les étudiants et le personnel du campus stéphanois d’EM Lyon, situé cours Fauriel, à Saint-Etienne, disposent d’une offre de restauration rapide sur place dans une salle du rez-de-chaussée où était auparavant installé un distributeur de sandwiches Sodebo.

Le nouveau service est opéré par Restauration Collective Casino (R2C), qui a installé sur place du mobilier pour le maintien au frais des aliments et des équipements pour réchauffer certains des plats proposés en consommation sur place. Notamment les paninis et les burgers préparés dans ses cuisines du restaurant du Forum du Technopole. Outre des boissons et cafés, parmi les produits proposés figurent notamment des sandwiches, salades, fruits, yaourts, mais aussi de la pâtisserie et de la viennoiserie.

Isabelle, la vendeuse, assure le service à la clientèle de 10 h à 15 h 30, du lundi au vendredi. Une amplitude horaire moindre que celle des deux points de restauration rapide que le groupe stéphanois a implanté au sein de l’Université Lyon 3, où ils sont ouverts de 7 h 30 à 18 h sous l’enseigne Cœur de Blé. « Sur le campus stéphanois d’EM Lyon où nous nous installons pour rendre service, nous n’aurons pas non plus le même volume de clients que dans l’université lyonnaise », souligne un responsable de la filiale restauration collective du distributeur stéphanois.

Sur le cours Fauriel, cette nouvelle offre alimentaire, qui comprend des « menus » à des prix allant de 3 € à 5,5 €, ne fait pas que des heureux. Notamment parmi les commerces alimentaires. Particulièrement à la boulangerie viennoiserie « O Pain Cho », dont les étudiants et le personnel de l’école de commerce constituaient jusqu’à présent « l’essentiel de notre clientèle du temps de midi », s’emporte Djamel Grine, le gérant de ce commerce indépendant dont les murs appartiennent… au groupe Casino.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide