Fermer la publicité

« Réseau Entreprendre » cherche membres en Nord-Isère

Isère le 16 octobre 2014 - Eric Séveyrat - Nord-Isère - article lu 1482 fois

« Réseau Entreprendre » cherche membres en Nord-Isère
Julie Porret, chargée de mission Nord-Isère de Réseau Entreprendre (D.R.)

Réseau Entreprendre a été fondé en 1986 dans le Nord par André Mulliez (décédé en 2010) ancien PDG de Phildar et cousin du fondateur de l'empire familial Auchan Gérard Mulliez.

A la suite de nombreux effondrements industriels dans le secteur textile entre autres, et de vagues de licenciements massives, l’entrepreneur a eu l’idée de fonder un réseau susceptible d’aider les volontaires à recréer  leur activité. Ainsi le siège de Réseau Entreprendre est à Roubaix. L’association est bien implantée dans le Sud-Isère, particulièrement à Grenoble. Depuis 1999, 170 entreprises ont été créées, reprises, ou développées : « Réseau Entreprendre se cantonnait à la l’accompagnement à la création-reprise, et s’intéresse depuis 2011 au développement de l’existant, et même à l’international avec une réplique au Brésil et bientôt en Colombie, explique Julie Porret, chargée de mission Nord-Isère. » La jeune femme, installée depuis la fin de l’été dans les locaux de la CCI Nord-Isère à Villefontaine, a pour mission de développer un territoire -qui s’inscrit dans le périmètre de la CCI-NI.-encore quasi vierge pour « REI » : « Les critères d’attribution des prêts d’honneur sont exigeants, continue Julie Porret, et basés sur le nombre d’emplois créés sur le territoire. Chaque année dans le département 250 demandes sont formulées pour une vingtaine de lauréats. Les lauréats ont en moyenne, créé 12,5 emplois après 4 années d’activité. Les entrepreneurs nous arrivent avec un projet ficelé, leur business plan en main. Une fois admis comme lauréats, ils bénéficient de prêts à taux zéro de 15000€ à 90000€ qui font leviers jusqu’à cinq fois la somme prêtée auprès des banques (REI compte plusieurs banques dans ses partenaires).» Les lauréats dispose de 18 mois de différé, et ensuite de 5 ans pour rembourser leur prêts à taux zéro. L’objectif de Julie Porret et de la directrice départementale Suzie Cazzaro, est d’atteindre 40 à 50 membres actifs dans le Réseau Nord-Isère qui en compte une trentaine actuellement (200 à Grenoble), pour 26 lauréats : « Nous avons 3 demandes par mois sur le Nord-Isère depuis juillet, note J.Porret, preuve qu’il y a une demande sur le Nord-Isère. Il nous faut maintenant augmenter le nombre de nos membres sur le territoire. ». L’association 100 % privée (quatre salariés en Isère) est reconnue d’intérêt public, mais ne perçoit aucune subvention publique, et dispose d’1M€ de fonds dans les banques partenaires : « Nos règles veulent que les membres ne soient pas investisseurs dans les entreprises lauréates, ils versent une cotisation de 1000 à 2500 € (défiscalisable à 70 %). » Les chefs d’entreprises membres cotisent et donnent de leur temps pour accompagner les porteurs de projets pendant 3 ans : « Le Nord-Isère offre un potentiel avec le taux de chômage le plus faible de l’Isère, et le taux de création d’entreprises le plus fort. La motivation des accompagnants vient le plus souvent du fait qu’ils ont manqué eux-mêmes d’accompagnement, ils sont d’autant plus solidaires avec les débutants… » Le porteur de projet est suivi pas à pas par les entrepreneurs confirmés, animés par un mot d’ordre : bienveillance et objectivité.

Eric Séveyrat


www.isere-entreprendre.org



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide