Fermer la publicité

Rénovation urbaine - Le programme Anru dans sa dernière ligne droite

Loire le 13 février 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 570 fois

Rénovation urbaine - Le programme Anru dans sa dernière ligne droite
L'immeuble des Tilleuls était le dernier à attendre sa démolition dans le cadre de l'Anru au Chambon-Feugerolles (© Ville du Chambon-Feugerolles)

Engagé depuis 2003, le programme national de rénovation urbaine a permis de signer une convention pour 53 M€ de projet, dont 16 M€ financés par l’Anru avec la commune du Chambon-Feugerolles pour la réhabilitation du quartier de la Romière – le Bouchet.

Les travaux entrepris ont concerné surtout des logements. « L’objectif était de pallier au déficit d’image que pouvait avoir le quartier, en le rendant plus attractif avec des programmes neufs ou réhabilités de qualité », rappelle David Fara, adjoint à l’urbanisme de la Ville. « Le quartier possédait un taux de vacance, autour de 30 à 40 % ». 540 logements ont été démolis, et 270 ont été reconstruits. Aujourd’hui presque achevé, le programme de l’Anru comprenait une dernière démolition à réaliser avec un immeuble de l’allée des Tilleuls. Prise en charge par l’entreprise stéphanoise Arnaud, la dernière étape de la déconstruction s’est donc tenue dans la nuit du 5 au 6 février. L’espace laissé vide par la démolition de l’immeuble des Tilleuls permettra de pouvoir créer une liaison verte.
La Ville de Rive-de-Gier a également bénéficié du soutien de l’Anru, qui a financé 13 M€ sur les 56 estimés pour le projet total. « 258 logements ont été démolis sur le quartier, tous seront reconstruits à Rive-de-Gier ou dans les communes alentours, dont une centaine sur le quartier-même, détaille Colette Georges, élue référente de l’Anru. Notre objectif est de travailler sur la mixité sociale, grâce à plusieurs programmes : la construction et la réhabilitation des logements sociaux par le bailleur Immobilière Rhône-Alpes, la construction de maisons individuelles par l’association Foncière Logement, et nous travaillons également à la recherche de promoteurs pour la construction de deux immeubles en accession à la propriété. » Démarré en 2010, le projet voit aujourd’hui les travaux de réaménagement des entrées de quartier sur les voiries, avant de travailler sur les espaces publics. La réhabilitation des logements existants devrait se terminer fin 2014, et l’objectif est de terminer à l’horizon 2017.
A Saint-Etienne, les travaux se poursuivent dans les quartiers concernés par l’Anru, et notamment à Montreynaud, où la municipalité vient de faire l’acquisition d’une copropriété de garages pour réaliser le réaménagement du secteur du Forum.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide