Fermer la publicité

Qweeby emmène la facture électronique à l'international

Loire le 01 décembre 2015 - Emilie Massard - Tech et Médias - article lu 322 fois

Qweeby emmène la facture électronique à l'international
DR - Eric Wanscoor et Mohamed Ben Abdallah veulent développer leurs réseaux à l'étranger

Société stéphanoise positionnée sur le marché du numérique et la facture électronique, Qweeby entame un développement à l'international, dans des pays qui bougent autour du numérique, comme le Maroc ou la Tunisie.

Qweeby est installée à Montreynaud depuis sa création en 2009, par Eric Wanscoor et Mohamed Ben Abdallah. Les deux associés se sont positionnés sur le créneau du numérique et proposent à leurs clients de transmettre leurs factures dans un format exploitable à leurs propres clients. « On part de la facture en pdf, on en extrait les données de manière à les rendre exploitables au destinataire, explique Eric Wanscoor. Avec 400 clients, on a 400 modèles de factures différentes, l’idée est donc de les distribuer dans un format qu’attendent les clients, pour qu’ils puissent les utiliser avec leurs propres outils. » La dématérialisation des documents administratifs prend en effet son essor depuis quelques années, et sera encore encouragée par l’obligation de dématérialiser les factures pour les marchés publics à l’horizon 2020.

La société a été développée sous le modèle de Software as a Service (SaaS), c’est-à-dire qu’elle ne vend pas ses prestations par abonnement. Et il semble que le modèle fonctionne puisque Qweeby devrait passer l’équilibre sur l’exercice en cours. Depuis sa création, la société a édité plus de 30 millions de factures. Et elle ne compte pas s’arrêter là, puisque les portes de l’international s’ouvrent à elle, notamment grâce à un partenariat avec l’entreprise tunisienne Tools4com. « Le sujet des factures électroniques est au cœur de la question du numérique dont s’emparent actuellement de nombreux pays, dont le Maroc et la Tunisie, constate Eric Wanscoor. On souhaite se positionner sur ces marchés avec un distributeur au Maroc, et via notre partenaire Tools4com en Tunisie. »

L’objectif est de créer un centre de support et de compétence qui pourra accompagner les évolutions techniques locales. « Nous avons les compétences et le savoir-faire, il faut être les premiers à y aller dès janvier 2016. » Après l’Afrique du nord, Qweeby entrevoit déjà les opportunités au Sénégal et en Afrique sub-saharienne, où ces sujets vont se développer. Mais pas question pour autant de partir dans tous les sens, pour que ça fonctionne, Qweeby souhaite s’appuyer sur des réseaux qui ont de la valeur et du sens. Qweeby compte actuellement 5 salariés à Saint-Etienne, et pourrait compter dans le futur 5 à 7 personnes supplémentaires sur le centre de support.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide