Fermer la publicité

Théâtre : Qui es-tu Fritz Haber ?

Loire le 28 novembre 2015 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Spectacle, Théâtre - article lu 128 fois

Théâtre : Qui es-tu Fritz Haber ?
Photo Lot

Cette dramatique inspirée de la vie de l'Allemand Fritz Haber interroge sur le sens des découvertes scientifiques. Xavier Lemaire, Molière 2015, prix du meilleur spectacle de théâtre public, qui sert le texte de Claude Cohen avec Isabelle Andréani, en précise la portée.

Quand et où se situe l’action ?

Nous sommes le 1er mai 1915 en Allemagne. Fritz Haber avec son épouse Clara, vient de fêter lors d’un repas convivial les officiers  de son état-major le succès remporté récemment  sur l’ennemi, en l’occurrence les Français. Fritz et Clara sont juifs allemands et chimistes. Seul Fritz pratique son activité. Car Clara, comme les femmes de l’époque n’exerce pas de profession. Fritz a créé un produit qui au départ sert d’engrais pour la terre, permettant de faire pousser les légumes et d’éradiquer ainsi les famines. Les convives partis, il se retrouve seul avec  sa femme. Et l’on assiste à une discussion entre les époux.

Discussion plus qu’animée ?

Oui, terrible, douloureuse. Clara s’insurge contre Fritz : « toi qui a inventé les engrais, tu as créé des engins de mort », lui reproche-t-elle. En effet, l’invention de Fritz est devenue une arme foudroyante, ce fameux gaz moutarde qui détruisait les muqueuses des voies respiratoires, les alvéoles des poumons. Clara se révolte contre l’utilisation détournée de cette devenue arme de guerre. Fritz Haber pense au contraire que l’Allemagne forte de cette arme absolue, pourra stopper le conflit et que la France demandera l’armistice. Mais ce ne sera pas le cas comme l’histoire l’a montré.

Est-ce une histoire vraie ?

Absolument. Claude Cohen a écrit le texte d’après la vie de Fritz Haber. Fritz Haber est un chimiste allemand qui a reçu le prix Nobel de chimie de 1918 pour ses travaux sur la synthèse de l'ammoniac, importante pour la fabrication d'engrais et d'explosifs. Mais, sans que ce soit sa volonté, il est l’initiateur de la guerre chimique et l’inventeur du funeste Zyklon B qui servira de gaz dans les chambres à gaz. Il avait en fait inventé un insecticide pour les bateaux qui deviendra le Zyklon B. Fritz Haber est mort en 1934, et ne pensait pas que son invention servirait à des fins funestes. C’est Hitler qui s’est emparé de son invention.

La finalité de cette pièce ?

Le texte de Claude Cohen, très juste, interroge. Le personnage Fritz balance entre Dr Jekyll et M. Hyde. Le spectateur s’interroge sur la valeur de la science. Tous nous connaissons la célèbre phrase de Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », j’ajouterai de l’humanité. Mais la science fait aussi avancer l’humanité.

Propos recueillis par Béatrice Perrod-Bonnamour

Théâtre de Roanne, jeudi 3 décembre à 20 h.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide