Fermer la publicité

Les patrons préfèrent quand ça simule

Loire le 16 mai 2015 - Aline VINCENT - Société - article lu 438 fois

Les patrons préfèrent quand ça simule

Pôle Emploi dispose d'une méthode de recrutement dont les chefs d'entreprises, comme les candidats recrutés, saluent l'efficacité : la méthode de recrutement par simulation. Comment ça marche ?

La méthode de recrutement par simulation (MRS) est un service sur mesure de Pôle Emploi. Le dispositif a pour originalité de sélectionner des personnes venant de tous horizons, pas nécessairement formées au secteur recruteur, mais sur des compétences démontrées après avoir été mis en situation.

Une approche plus ouverte, à l'américaine, plaçant l'adaptabilité et la motivation au cœur du système. Elle fait de plus en plus d'émules en raison de son efficacité1. Exemple : la société de mécanique de haute précision Soromé (Le Coteau), spécialisée dans les pièces sensibles pour l'aviation, s'est tournée vers le Pôle Emploi Roanne pour une série de recrutements. Le dirigeant, Franck Nagy, s'en félicite. Il a embauché un salarié auparavant magasinier dans une fromagerie, un chauffeur-livreur, un mécanicien auto, un électricien, ou encore un vendeur de moyenne surface culturelle. Essai concluant.

Basé sur le volontariat

« Cette méthode est née de la difficulté à recruter dans certains secteurs, témoigne Natacha Geressy, conseillère plateforme « vocations » au Pôle Emploi de Roanne, en charge de la mise en œuvre de la MRS. L'idée consistait à ouvrir les portes à des candidats n'ayant pas forcément la formation ou l'expérience requises, mais démontrant des capacités d'adaptation et surtout de motivation. La MRS est basée sur le volontariat ». En amont, les candidats potentiels sont repérés dans un portefeuille d'entreprises, géré notamment par Anne-Lyse Gilbert, conseillère Pôle Emploi. « Certaines personnes n'auraient pas l'idée de changer de branche, ne serait-ce que par manque de confiance en elles, précise-t-elle. Or, la méthode leur dévoile des capacités qu'elles ne soupçonnaient pas ».

Tout débute par la présentation de la MRS au dirigeant ayant plusieurs postes à proposer immédiatement, voire étalés dans le temps. Celui-ci est ensuite sollicité pour une présentation collective de sa société aux candidats, parfois même in situ. A partir de l'évaluation précise des postes, les exercices de simulation sont conçus (avec matériel similaire, retranscription des conditions réelles...). Les candidats mis en situation sont notés pour les qualités requises (en fonction du poste : dextérité, maintien de l'attention, respect des consignes)...

Aline Vincent

1 En 2014, à Saint Etienne : 706 candidats positionnés, 602 évalués, 383 ont réussi, 165 embauchés ; à Roanne : 1 573 positionnés, 1 395 évalués, 739 ont réussi, 323 embauchés.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide