Fermer la publicité

Quand danse rime avec cinéma à Saint-Etienne

Loire le 21 avril 2017 - Florence Barnola - Culture

Quand danse rime avec cinéma à Saint-Etienne
DR - West Side Story à l'honneur pour la 7e édition du festival DesArts//DesCinés

Cela donne le festival DesArts/DesCinés, organisé par l'association Stéla, dont la 7e édition se déroulera du 14 au 21 mai prochains. Cette année le thème décliné est Mutations/Migrations. Tour d'horizon des moments forts de ce festival singulier et stéphanois.

« La thématique Mutations/Migrations va nous préoccuper au moins pendant les trois prochaines années », annonce la programmatrice du festival, Anna Alexandre. L’équipe de Stéla entame un nouveau cycle dont le sujet durera jusqu’à la 9e édition (en 2019). « Bien évidemment ce thème fait écho à l’actualité, mais plus largement on a rencontré des artistes du monde entier qui embrassent cette problématique dans leur recherche artistique. » Le festival balaie les mutations du domaine de l’intime aux migrations humaines, collectives, en s’intéressant à leurs interactions. La thématique sera explorée dans différents lieux de la ville, depuis ses places (du Peuple, Dorian, Hôtel-de-Ville, Jean-Jaurès), jusqu’à ses parcs comme celui du Puits Couriot, en passant par la gare SNCF, la mairie, le Méliès Saint-François.

Un flashmob, événement-mascotte du festival

Au programme DesArts/DesCinés, on trouve une marche dansée collective autour du thème Migrations place Jean-Jaurès, côté kiosque, suivie de discussions en partenariat avec des associations de défense des migrants (mardi 16 mai, à partir de 17 h). Le lendemain, sur la même place, des enfants et des adolescents de Saint-Etienne et de son agglomération (école Saint-Joseph, collège Saint-Paul, lycée Simone-Weil, du centre social Beaulieu, de la maison de quartier du Soleil et de l’école de musique du centre-ville) déclineront le thème de cette 7e édition en performances dansées. Ils seront suivis par l’événement mascotte du festival, un flashmob, qui s’adresse à tous et qui s’inspire cette année de West Side Story. Le célèbre film musical de 1961 qui met en scène des Roméo et Juliette contemporains interprétés par Natalie Wood et George Chakiris, sera par ailleurs projeté le mercredi soir au Méliès Saint-François. Pour rappel, l’histoire se situe en 1954 à New-York dans le quartier du West Side et s’articule autour de l’affrontement de deux bandes rivales, Les Jets (Américains d'origine polonaise, irlandaise et italienne) et les Sharks (immigrés d'origine portoricaine).

A l’affiche également de cette 7e édition, des pièces chorégraphiques et cinématographiques. On notera notamment la création en résidence de la chorégraphe et vidéaste Youtci Erdos, directrice artistique de la Compagnie Scalène de Grenoble. L’artiste fait se rencontrer des danseurs professionnels et des habitants valides en situation de fragilité ou de handicap. Le résultat de ce travail d’une semaine se fera devant le grand public et dans l’espace urbain durant la dernière journée du festival, le 20 mai. Cette journée verra une représentation de la création chorégraphique qui mêle danse et films super 8 : Attractions contemporaines, par la Compagnie Scalène. Puis, sous les arcades de l’Hôtel de ville, une déambulation chorégraphique du groupe de participants en lien avec les artistes. Enfin, un ciné-bal ouvert à tous avec les musiciens de l’école de musique du centre-ville aura lieu à la salle Aristide-Briand de l’Hôtel de ville. Le film projeté n'est autre que le chef d'œuvre d’Ettore Scola, Le Bal, sorti en 1983 et dont la musique est signée Vladimir Cosma.

DesArts/DesCinés abrite aussi un festival de courts-métrages dansés, la Compétition vidéodanse internationale, qui en est à sa troisième édition (les jurés sont originaires de Hong-Kong, Finlande, Italie, Canada, France...). Le public peut voter pour décerner le Prix spécial du public, pour cela il suffit de se rendre sur le site Internet du festival.

Florence Barnola

www.desartsdescines.org

Move in Station

Move in Station est au départ un projet chorégraphique mené à Saint-Etienne en avril 2016 au sein de la gare Bellevue et dans toute la ville. Le Festival DesArts//DesCinés, en collaboration avec l’Institut Plein Vent, Trisomie Loire et Les Héroïnes, a mobilisé 14 jeunes autour d’une performance dansée coordonnée par la chorégraphe Adeline Lefièvre. Les photographes stéphanois Anthony Faye et Bernard Toselli ont suivi cette aventure. Leurs clichés sont exposés à la gare de Chateaucreux jusqu’au 20 mai prochain. Le making of du projet, réalisé par Valérie Robert du collectif Les Héroïnes, sera diffusé également en gare de Châteaucreux et dans la ville, du 15 au 20 mai.
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide