Fermer la publicité

Prismaflex : de Haute-Rivoire en Chine

Rhône le 12 mars 2015 - Stéphanie Polette - Services - article lu 587 fois

Prismaflex : de Haute-Rivoire en Chine

Le spécialiste de l'impression grand format installe une usine à Shenzen. Prismaflex International co-investit 4 M$ dans cette joint-venture et complète son dispositif français doté de trois sites de production à Haute-Rivoire.

Les premières leds sortiront de la nouvelle usine Prismaflex Shenzhen courant mars. Jusqu'à aujourd’hui, ces composants, intégrés dans ses panneaux publicitaires digitaux, étaient fabriqués par des sous-traitants. A Shenzhen déjà. Une joint-venture avec la société de Hong Kong Retop porte un investissement de 4 M$, répartis à 66 % pour le partenaire chinois et 34 % pour la société implantée à Haute-Rivoire. « L’usine de 6 000 m2 où travaillent 140 collaborateurs permet de nous doter de notre propre outil de production et de gagner en performance, commente Pierre-Henry Bassouls, président de Prismaflex International. La valeur ajoutée est réintégrée avec des contrôles qualités renforcés car les lignes de production sont dotées des systèmes les plus performants et pilotés par des collaborateurs français ». Ces modules led, de résolution très fine pour fabriquer des panneaux digitaux encore plus performants en termes de netteté de l’image, sont expédiés à Haute-Rivoire qui assemble les composants. « Dans l’avenir, cette nouvelle usine pourrait aussi assembler », concède le dirigeant.

L’implantation en Chine du groupe devrait servir de tremplin commercial. « Nous ne vendons pas encore sur cette zone géographique. Dans un premier temps, nous voulons lancer l’unité de production. Puis nous nous pencherons sur la partie commerciale, probablement dans le courant de l’année 2015. » Prismaflex International dispose désormais de quatre sites de production, dont  trois à proximité du siège social. Un site est dédié à l’activité historique de l’entreprise, l’impression numérique très grand format. Un autre est centré sur la fabrication de panneaux publicitaires et du mobilier urbain. Un troisième est consacré à l’intégration des modules led pour la gamme Prismatronic, des panneaux d’affichage digitaux à led, principalement pour la communication extérieure, une des dernières innovations de Prismaflex International. La R&D se poursuit sur ce produit pour amener des résolutions d’image encore plus fines.

Après quatre années de crise, Prismaflex International a renoué avec la croissance lors de son exercice 2013-2014 (clôture au 31 mars) sur un chiffre d’affaires de 60 M€, « avec un résultat correct », assure Pierre-Henry Bassouls. « 2014-2015 sera une année moins bonne. Le chiffre d’affaires sera en retrait. » Son activité impression (50 % du chiffre d’affaires) reste stable mais la partie hardware est impactée à la baisse.

En plus d’un contexte économique général défavorable, la chute du rouble a rendu ses produits plus chers sur la Russie où l’entreprise comptait sur un volume de commandes de 6,5 M€ sur le dernier exercice. Le dirigeant est « plus confiant pour 2015-2016 ». 

Prismaflex International compte 310 collaborateurs (hors Chine), dont 170 en France. Les autres se répartissent dans ses filiales commerciales et d’impression en Suède, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Afrique du Sud, Canada, Etats-Unis et Russie.

Stéphanie Polette



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide