Fermer la publicité

Prévention du vieillissement : les caisses de retraite s'alignent

Loire le 20 avril 2015 - Daniel Brignon - Société - article lu 222 fois

Prévention du vieillissement : les caisses de retraite s'alignent
Destination Santé - Prévenir les risques du vieillissement, une volonté réaffirmée

Les huit caisses de retraite couvrant le territoire rhônalpin ont créé en 2014 un groupement de coopération sociale et médico-sociale, baptisé Atouts prévention Rhône-Alpes afin d'harmoniser leurs actions dans le domaine de la prévention des risques du vieillissement. Yves Corvaisier, directeur de la Carsat Rhône-Alpes, délégué général du groupement en précise la portée.

D’où est né ce groupement ?

Dans un contexte de fort enjeu de vieillissement, les caisses nationales, Cnav, RSI, MSA, ont exprimé la volonté d’une politique structurée au-delà de la coopération et la coordination qui existent déjà entre elles. Il s’agit de mettre en commun leur savoir-faire et leur expertise pour le bénéfice du plus grand nombre.
C’est le sens de la création du groupement qui met en œuvre cette orientation nationale déployée au plan local à travers une stratégie commune des huit caisses en Rhône-Alpes.

Sur quoi porte l’action du groupement ?

Le groupement met en œuvre les politiques de prévention des risques du vieillissement à travers une offre de service qui va du conseil, au bilan en prévention en passant par une offre d’ateliers de prévention thématiques, de sensibilisation à des comportements de prévention. Il poursuit aussi une politique d’accompagnement au maintien à domicile des personnes fragilisées.

Concrètement ?

L’une des premières offres aux retraitées, harmonisée via le groupement, est l’accompagnement de sortie d’hospitalisation, une prestation désormais homogène sur les huit départements. Le groupement a pris en charge ensuite l’organisation d’ateliers de prévention sur l’ensemble du territoire. Nous avons lancé des appels à projets en 2014 sur les thématiques prévention des chutes et nutrition qui ont donné lieu à une centaine d’ateliers sur l’ensemble du territoire. Un nouvel appel à projet est en cours pour 2015, conjoint entre ARS et Atouts prévention, sur un programme ambitieux pour amplifier nos offres.

Concernant le maintien à domicile, le groupement coordonne désormais l’offre de diagnostic du besoin à domicile. Il s’agit d’une prestation au coût de 110 € proposée aux retraités. Le groupement a pris en charge l’organisation de cette prestation, en labellisant sur appel d’offre un réseau de prestataires, cinq structures identifiés, qualifiées pour assurer ce diagnostic. Le groupement pilote l’animation de ce réseau d’évaluateurs pour le compte des huit caisses. Il a réalisé depuis 20 000 diagnostics à domicile. Il appartient ensuite bien sûr à chaque caisse de mettre en œuvre à la suite de ce diagnostic les moyens de répondre aux besoins identifiés.

Le groupement permet en fait une harmonisation des offres sur le territoire ?

Il s’agit d’apporter à chaque assuré, quel que soit son régime, la plénitude d’une offre de service homogène et de qualité. Bien sûr aussi, couvrir de plus en plus de terrains en croisant les territoires. Autre enjeu de la coordination : rendre lisible et plus accessible l’offre de service et offrir une meilleures compréhension de nos pratiques d’action sociale.

Ce groupement est-il un outil vers une coordination plus  large ?

Le groupement a vocation à montrer à nos partenaires que l’inter-régime n’est pas que conceptuel et que nous sommes prêts à nous lancer dans la « conférence des financeurs », appelée par la loi adaptation de la société au vieillissement. D’ailleurs avec nos partenaires tels que l’ARS et les conseils départementaux, nous avons la volonté de mettre en place dans chaque département de Rhône-Alpes un comité départemental de prévention. Ce serait une préfiguration de la conférence des financeurs.

Propos recueillis par Daniel Brignon

Atouts prévention Rhône-Alpes

Le Groupement de coopération sociale et médico-sociale, constitué en juillet 2013, comprend huit membres, représentant la totalité des caisses de retraite du territoire à savoir : Carsat Rhône-Alpes, MSA Ain-Rhône, MSA Alpes du Nord, MSA Ardèche-Drôme-Loire, RSI des Alpes, RSI région Rhône, CANSSM (Caisse autonome nationale de la sécurité sociale des mines), ANGDM (Agence nationale pour la garantie des droits des mineurs).

Chiffres

L’effectif de population des 65 ans et plus s’élevait en Rhône-Alpes à 850 800 en 2007, représentant 15,6 % de la population totale. Ce taux devrait être porté en 2040 selon les projections de l’Insee à 24,2 %.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide