Fermer la publicité

Pressins : L’enfer a cent ans

Isère le 05 mai 2014 - La Rédaction - Nord-Isère - article lu 686 fois

Les bénévoles ont parachevé le plus grand événement du Sud-est de la France pour le centenaire de 1914-1918.

Des chapiteaux abritent Regards de mémoire, les expositions qui complètent les tranchées reconstituées. Il y a les femmes en attente de nouvelles d’un mari, d’un frère, d’un fils partis sur le front. Elles remplacent les hommes à l’arrière pour moissonner, assurer la vie quotidienne, faire tourner les machines… Il y a les enfants à l’école, aux champs, dans la propagande… Il y a ici, en Rhône-Alpes, en Isère, les hôpitaux, les usines d’armement, les lettres…Il y a la guerre en photographies (tranchées, poilus, ravitaillement des combattants…). Il y a le quotidien où, entre deux offensives, les soldats attendent, se reposent et créent, artisans, paysans, habiles de leurs mains. Il y a les as (Pégoud, le Baron noir…) de l’aviation, des légendes, qui espionnent l’adversaire, aident à régler les tirs d’artillerie. Il y a les troupes alpines engagées sur le front. Il y a le monde (Afrique, Amérique, Chine, Australie…) venu se battre sur le sol européen. Il y a les vies brisées. Des hommes, les gueules cassées, sont défigurés par des éclats d’obus… Enfin, ce sont 200 mètres de tranchées reconstitués avec 16 postes scénarisés et sonorisés. En troisième ligne, à 2 ou 3 km en général, on creuse pour poser des mines sous l’ennemi, on assure les transmissions, on se repose, on cuisine et ravitaille, on trie les blessés, on enterre les morts, on fusille pour l’exemple. Auprès des hommes, quatorze millions d’animaux seront mobilisés, des millions mourront, des milliers seront décorés. En deuxième ligne, les hommes attendent le prochain combat, observent, s’occupent (se coucher, s’épouiller, se raser, jouer aux cartes…). Les rats sont partout. Au boyau de jonction, on passe en première ligne pour tirer, mitrailler, se lancer à l’assaut…

CT

Regards de mémoire, les Historiales, Pressins, jusqu’au 26 octobre 2014, du mercredi au dimanche, www.14-18-lenferdestranchees.fr.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide