Fermer la publicité

Poulettes et Loulous sur la toile

Loire le 10 avril 2015 - Marine Graille - Économie - article lu 173 fois

Poulettes et Loulous sur la toile
Emilie Castille - Une quarantaine de produits Poulettes et Loulous sont disponibles désormais en eboutique

Bavoirs, attaches sucette, protèges carnet de santé, ou encore coussins… Poulettes et Loulous propose depuis 2012, une large gamme de produits personnalisables destinés principalement aux enfants. A.-L. Manet a choisi de développer son activité via une e-boutique et compte également ouvrir prochainement un magasin physique.

« Poulettes et Loulous, c’est mon 3e bébé finalement ! », plaisante Anne-Laure Manet. Un « 3e bébé » qui a incité à la jeune stéphanoise à quitter son poste d’infirmière pour se lancer dans la confection d’articles textile personnalisables. « Lorsque je suis tombée enceinte en 2009, j’ai fait l’acquisition d’une machine à coudre et j’ai commencé à créer pour mes jumelles. A leur naissance, j’ai décidé de me lancer comme auto-entrepreneur dans ce projet qui a demandé une certaine maturation car je devais rechercher mon propre univers. »

Depuis le lancement de Poulettes et Loulous en 2012, la petite entreprise a en effet commencé à mûrir. Anne-Laure Manet, qui dessine et conçoit elle-même ses productions avec de la matière locale, a élargi sa cible puisque depuis quelques mois les parents ont eux aussi leurs produits (poubelles de voiture en tissu, des trousses…). Tous peuvent être personnalisés à la guise du client moyennant un complément de 5 € sur la commande. A.-L. Manet dispose d’un stock qu’elle écoule notamment via la boutique stéphanoise Les Croquelinottes à Saint-Etienne. Mais pour 80 % des ventes qui sont personnalisées, la jeune stéphanoise les vend, depuis octobre dernier, via une e-boutique. « J’avais auparavant un site Internet mais qui était davantage une vitrine. Aujourd’hui grâce à ce nouveau système, tout est simplifié et sécurisé. D’ailleurs cela a permis de booster les commandes notamment hors du département. Par ailleurs le panier moyen est d’une cinquantaine de ventes mensuelles avec un panier moyen à 45 € », confie A.-L. Manet.

La créatrice ne compte pas se reposer uniquement sur la vente en ligne d’ici septembre prochain, une boutique physique devrait ouvrir ses portes dans l’agglomération stéphanoise. Un nouveau projet qui pourra permettra à A.-L. Manet de développer encore davantage sa marque puisque de nouveaux produits sont en cours de réflexion. Un challenge pour la jeune maman qui est consciente de la concurrentialité du secteur. Le secret pour A.-L. Manet : « continuer à se diversifier ».

Marine Graille

+ NOTES: http://www.poulettes-et-loulous.com/



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide