Fermer la publicité

Porte-de-l’Isère : des ZAC pour plus de jobs !

Isère le 06 novembre 2014 - La Rédaction - Nord-Isère - article lu 938 fois

Porte-de-l’Isère : des ZAC pour plus de jobs !
A l'Isle d'Abeau, les premiers travaux du pôle commercial ont débuté sur le terrain Boulon (D.R.)

L’économie et son corollaire, l’emploi, sont au nombre des compétences de la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère.

De Chesnes à la Maladière en passant par Fontbonnière, les zones d’activité prouvent l’attractivité du territoire. Mais toute médaille a son revers. Ainsi, il arrive que des projets économiques attendent de disposer de l’espace nécessaire. A ce niveau, l’Etat, via des structures telle l’Epani, a régulièrement été montré du doigt dans la mesure où il est propriétaire de terrains indispensables à des investissements pouvant générer des créations d’emplois. Une situation qui relève désormais de l’histoire ancienne, l’Agglo pouvant acquérir l’ensemble du  foncier commercialisable car, explique le président Jean Papadopulo, « L’Epani  plie boutique ! ». A l’issue d’âpres négociations dans lesquelles se sont particulièrement investis le préfet de Région, celui de l’Isère, les parlementaires de tous bords et le conseil général (remerciés par Raymond Feyssaguet), l’Agglo va acquérir pour 8,97 M€ quelques 139 hectares. Des terrains qui, faisant l’objet d’une promesse de vente, complètent d’autres transactions en attente. Dans l’immédiat, divers projets vont pouvoir être réalisés dont, à Villefontaine, une résidence pour étudiants (126 logements) et, à L’Isle-d’Abeau, un nouveau pôle commercial de 9 000 m2 (12 boutiques, 50 emplois). Autre implantation en attente: Cargo Bull (fabrication de remorques pour poids-lourds) qui créera une vingtaine d’emplois à Saint-Quentin Fallavier. Partout, de nouvelles activités économiques créatrices d’emplois sont programmées, pas moins de 7 parcelles devant être commercialisées pour un total de 14 M€. Face aux besoins, la Capi annonce la réalisation d’un parking poids-lourd (capacité de 75 à 100 places) à Chesnes et, en rejoignant le Conseil général pour la couverture en très haut débit du département, elle amènera Internet dans toutes les entreprises de plus de 5 salariés. Il en coûtera entre 4 et 5 M€. Les élus de la Capi eux aussi seront connectés à la toile. Damien Michallet leur a présenté le cartable numérique qu’ils vont recevoir.  On économisera ainsi des quantités de papier dont, lors des  conseils communautaires, les centaines de pages nécessaires à l’ordre du jour !   

J.S.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide