Fermer la publicité

Monthieu - Pont de l'Ane : Saint-Etienne s'apprête à signer avec Apsys

Loire le 08 mai 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 2520 fois

Monthieu - Pont de l'Ane : Saint-Etienne s'apprête à signer avec Apsys

L'opération d'immobilier commercial de Monthieu - Pont de l'Ane est présentée comme le plus gros investissement privé de ces dernières décennies dans la Loire.

Deux ans après l’annonce du renoncement de Casino à porter le projet de grand espace commercial prévu à l’entrée Est de Saint-Etienne, la collectivité s’apprête à signer à la fin du mois prochain, via son établissement public d’aménagement foncier, une promesse de vente de droits à construire sur 16 ha de terrain avec l’opérateur français Apsys.

Parmi les neuf candidats qui avaient répondu à la consultation relancée mi-2014, l’Epase, présidé par Gaël Perdriau, en avait sélectionné quatre en octobre dernier : Apsys, InterIkéa, Frey et Altarea Cogedim. Le 16 avril dernier, après l’audition des différents postulants, c’est Apsys qui, semble-t-il assez facilement, s’est imposé.

Des négociations sont depuis menées avec cette équipe pour faire correspondre ses engagements avec le cahier des charges de l’opération, qui prévoit notamment que les 70 000 m2 qui seront construits, représentant 45 000 m2 de surfaces de vente, ne viennent pas concurrencer un commerce de centre-ville déjà affaibli. L’objectif recherché par l’installation de ces enseignes (nouvelles ou déjà présentes sur la région stéphanoises) sur ce secteur considéré comme stratégique, est de réduire l’évasion commerciale, notamment en direction de Givors et du reste de l’agglomération lyonnaise. Et de faire revenir une partie de la clientèle de la plaine du Forez.

Ce projet d’envergure, qui doit se substituer au précédent baptisé Cité des Echanges, devrait représenter sur plusieurs années un investissement proche de 150 M€, créateur sur ce site de plusieurs centaines d’emplois. La typologie des commerces pressentis tourne autour d’enseignes locomotives de bricolage et de sport, d’une offre de services en hôtellerie-restauration et de loisirs marchands. Excluant de fait de nouvelles surfaces de vente de produits alimentaires et d’équipements de la personne. En octobre dernier, le groupe Apsys, fondé et dirigé par Maurice Bansay, a inauguré un retail park de 27 000 m2, représentant un investissement de 45 M€, en périphérie de Romans.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide