Fermer la publicité

Pont-de-Chéruy se dote d'un hameau

Isère le 13 novembre 2015 - Claire Thoinet - Nord-Isère - article lu 397 fois

Pont-de-Chéruy se dote d'un hameau
Claire Thoinet - L'inauguration des 36 logements du nouveau hameau du Constantin à Pont-de-Chéruy

La Ville de Pont-de-Chéruy poursuit le développement de sa population. Sur ses 251 ha, elle inaugure, au nouveau hameau du Constantin, 36 logements locatifs sur deux bâtiments gérés par l'Opac 38.

Sur la partie la plus élevée de la cité (environ 220 m), le site du Constantin a la vue dégagée sur les reliefs alentours. A proximité du centre-ville, de ses commerces et services, il jouxte les écoles (maternelle, collège et lycées) et les équipements sportifs. Si plus de 2 000 élèves gravitent à cet endroit, la sécurité est renforcée (parkings pour les cars, ralentisseurs, rond-point…).

Les premières familles ont intégré leur logement en février 2014. « Aujourd’hui, tous les logements sont attribués », a précisé Alain Tuduri, maire. Les appartements, dont neuf sont financés au titre des prêts locatifs d’insertion (loyer minoré pour des populations plus précaires), sont regroupés en deux bâtiments limités à deux étages, composés de T1 (32m2) à T4 (78m2), équipés d’un rez-de-jardin (12) ou de balcons, du confort thermique renforcé, de sept garages et 45 stationnements.

La société European homes, promoteur du hameau érigé sur le tènement de l’ancien collège (type Pailleron), a proposé à l’Opac 38 une acquisition en vente en l’état futur achèvement (VEFA). L’action s’inscrit aussi dans le cadre de la loi SRU qui impose un quota de logements sociaux de 25% à la commune. Au cœur d’un site où l’accession à la propriété est majoritaire, la mixité sociale est ainsi assurée. Cette collaboration entre promotion privée et parc social permet « d’assurer le parcours résidentiel et de travailler à la banalisation de l’habitat, en bonne intelligence », a salué Daniel Vitte, vice-président de l’Opac 38. Etat, conseil départemental, collecteur 1% ont été les partenaires financiers pour 230 700€. Le bailleur a apporté 360 000 € de fonds propres et sollicité un emprunt de plus de 3 250 000 €. L’opération immobilière du hameau concourt à rendre attractive une ville proche de la métropole lyonnaise. Quant à l’Opac 38, il deviendra, au printemps 2016, gestionnaire des 24 logements issus de la rénovation du bâtiment Grammont, dans la Zac centre-ville.

Claire Thoinet

Les bâtiments gérés par l’OPAC38 marquent l’entrée du nouveau hameau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide