Fermer la publicité

Poma s'ouvre à l'éolien

Isère le 17 octobre 2015 - Laurent Marchandiau - Industrie - article lu 524 fois

Poma s'ouvre à l'éolien
Leitwind - Poma va prochainement construire des éoliennes assemblées en France en s'appuyant sur le savoir-faire de Leitwind.

Mondialement connu dans les transports urbains par câble, Poma diversifie son activité vers l'éolien. Il concevra et commercialisera sur l'Hexagone la technologie éolienne développée par le groupe italien Leitwind.

C’est un nouveau virage que prend Poma en ce début d’automne. Le leader mondial du transport urbain par câble se diversifie dans l’éolien made in France. Un secteur où le groupe isérois a déjà fait ses premiers pas. Depuis le 31 mai 2000, l’entreprise de taille intermédiaire française est détenue par l’industriel italien Michael Seeber propriétaire de Leitner qui a réuni les deux entités au sein d’une holding HTI (High Technology Investments.) Cette holding regroupe également la société Leitwind, spécialisée dans la conception d’éoliennes. Une diversification qui s’est opérée naturellement au vu des différents acteurs composant la holding. « Nous disposons de l'ensemble des compétences nécessaires à la réalisation des projets d'infrastructures que constituent les parcs éoliens : l'ingénierie et la conduite de projets, l'industrialisation et la fabrication, la maîtrise d'œuvre et le montage, la mise en service et la maintenance », confie Jean Souchal, président du directoire de Poma dans un communiqué.

Fort de ses quinze ans dans l’éolien, Leitwind a conçu, dès 2003, une gamme d’éoliennes à entrainement direct et à aimants permanents issus des développements du groupe HTI pour la motorisation de ses systèmes de télécabines. Aujourd’hui, l’entreprise italienne compte plus de 300 unités installées pour moitié en Italie, l’autre en Inde. Poma s’appuiera sur la technologie de Leitwind pour fabriquer et commercialiser ses éoliennes. La société iséroise prévoit d’investir plus de 10 M€ afin de réhabiliter son usine en Savoie. « Nous allons la reconstruire afin d’intégrer un espace de fabrication dédié à cette nouvelle activité. Les nacelles, les génératrices et les convertisseurs de puissance seront assemblés sur place », indique David Saint-André, responsable industrie éolienne de Poma. L'entreprise parie sur sa flexibilité et sa petite taille afin de percer dans ce marché très concurrentiel. « Nous disposons d’un positionnement unique en tant que fabricant français d’éoliennes terrestres multi-mégawatts mais également en adaptant au mieux les projets aux besoins des développeurs. »  Une étape stratégique pour le groupe HTI qui espère bien percer dans ce domaine en avançant pas à pas.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide