Fermer la publicité

Police municipale : 8 patrouilles équipées de caméras à Saint-Etienne

Loire le 14 novembre 2015 - Marine Graille - Agglomération stéphanoise - article lu 564 fois

Police municipale : 8 patrouilles équipées de caméras à Saint-Etienne
GR - La Ville de Saint-Etienne aimerait équiper, à terme, ses 124 patrouilles municipales de caméra piétons

Depuis juillet, 8 patrouilles de policiers municipaux sont équipées d'une caméra piétons. L'objectif grâce à ce nouvel équipement : préserver les agents et apporter une réponse juridique en cas d'interpellation houleuse.

Depuis cet été, la Ville de Saint-Etienne a fait le choix d’équiper ses patrouilles de police municipale d’un nouvel outil : la caméra piétons. Les deux premières sont arrivées en juillet dernier, suivies il y a quelques semaines par 6 autres. « A terme, nous aimerions équiper nos 14 patrouilles », confie Claude Liogier, adjoint à la sécurité.

L’idée de mettre en place ce dispositif a émergé l’année dernière par la nouvelle équipe municipale. « Saint-Etienne a eut la bonne intuition dès 2014. Notre objectif grâce à cet équipement c’est d’amener à la justice la meilleure preuve possible », explique Cédric Renaud, directeur de la police municipale stéphanoise.

N’étant soumis à aucun cadre législatif, la Ville de Saint-Etienne a établi ses propres règles notamment concernant lors du déclenchement de la caméra. « Nous avons imposé à nos agents, lorsque la vidéo est mise en route, de le signaler à la personne interpellée. Par ailleurs nous leur avons conseillé de déclencher la caméra le plus souvent possible car il a été démontré que son utilisation diminue les invicilités », assure C. Renaud. Concernant le stockage, pour l’instant il est difficile pour la Ville d’estimer la capacité que cela va représenter. En revanche, la réglementation de la caméra piétons est calquée sur celle de la vidéoprotection, puisque les films sont conservés pendant 15 jours.

Pour équiper les patrouilles municipales, Claude Liogier se félicite que le matériel utilisé soit « particulièrement performant ». « Les outils dont nous dispose offrent la garantie de l’intégrité de la vidéo, argumente C. Renaud. En effet, les films sont lus uniquement par des ordinateurs très spécifiques. Par ailleurs, les agents ne peuvent en aucun cas agir sur la vidéo en la coupant ou en la modifiant. Enfin, grâce au grand angle, on voit l’environnement dans lequel la caméra tourne. »

Equiper les patrouilles de ce dispositif représente un coût important : 1 200 € par caméra, soit 9 600 € pour les 8. Claude Liogier assume et estime que cet outil « est en parfaitement cohérence avec l’ensemble de l’équipement des agents ».

Saint-Etienne n’est pas la seule municipalité ligérienne a avoir adopté cet outil. En effet il y a moins d’un mois, la Ville de Roanne a elle aussi équipé sa police municipale de 10 caméras piétons.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide