Fermer la publicité

Plan écoles : Grenoble voit grand

Isère le 04 septembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Région grenobloise - article lu 911 fois

Plan écoles : Grenoble voit grand
Caroline Thermoz-Liaudy - 66 MEUR en 6 ans pour les écoles

Pendant la campagne, il avait promis de mettre un accent fort sur l'accueil des enfants à l'école. La veille de la rentrée, Eric Piolle a tenu sa promesse avec un plan pluriannuel de 66 M€ et six nouvelles écoles.

On nous l’annonçait depuis longtemps, il a été dévoilé la veille de la rentrée à travers les voix du maire de Grenoble, Eric Piolle, d’Elisa Martin, adjointe au parcours éducatif, et de Fabien Malbet, adjoint aux écoles et au patrimoine scolaire. « Il s’agissait avant tout de rattraper l’immense retard qu’avait la Ville en matière d’écoles, tout en tenant compte de l’évolution de la démographie », explique F.Malbet. Avec 200 à 300 nouveaux élèves par an depuis 10 ans, la Ville avait besoin d’ouvrir en moyenne 10 classes chaque année. C’est pourquoi afin d’anticiper au mieux l’évolution des effectifs, et d’identifier les besoins secteur par secteur, le plan qui s’étale jusqu’en 2021, a été pensé en prenant en compte l’évolution des naissances, la fidélité aux écoles, les constructions de logements ou les inscriptions en maternelle. Des scenarii ont été imaginés avec les acteurs concernés (parents, enseignants, directeurs, habitants, unions de quartiers…) au cours de réunions publiques.

Des travaux seront réalisés tous les ans, notamment sur la période estivale. Cet été déjà, 1,8M€ ont été engagés pour l’entretien du patrimoine scolaire et plus de 1,5M€ pour des agrandissements. A la fin du projet, en 2021, 5 nouvelles écoles, soit 55 classes, seront sorties de terre (zone Presqu'île : une nouvelle école de 14 classes ; zone Berriat/Saint-Bruno : une nouvelle école maternelle de 4 classes, et la transformation d’une autre maternelle en groupe scolaire avec 3 classes supplémentaires ; zone Hoche : une nouvelle école élémentaire de 10 classes ; zac Flaubert: une nouvelle école de 16 classes ; zone Jouhaux-Racine: une nouvelle école de 8 classes).

Outre la création de bâtiments neufs et l’entretien du patrimoine scolaire existant, le Plan école souhaite améliorer la restauration scolaire, en y faisant entrer le bio d’abord (plus de 50% des repas qui sont servis aujourd’hui sont issus de l’agriculture biologique), mais aussi en construisant ou rénovant certaines cantines, saturées aujourd’hui.

Des travaux nombreux et important, pour lesquels la municipalité fait un investissement lourd à l’heure des baisses de dotations. « Il faut faire des choix. C’est notre choix », avancent les différents élus. Des choix qui pourraient bénéficier à bien plus de monde qu’on ne le pense puisque Eric Piolle souhaite une école plus ouverte. « En moyenne sur l’année, une école est ouverte 3 jours par semaine. Il faut penser à les ouvrir quand elles ne servent pas, aux associations par exemple. »


En plus de certaines classes déjà rénovées, les élèves grenoblois profiteront de  l’ouverture de 2 sections internationales supplémentaires (aux Trembles et à Jules-Ferry), ainsi que de la procédure d’accès au musée améliorée pour les écoles, et de la gratuité des transports en commun lors des sorties scolaires.


Une rentrée qui se serait déroulée sous les meilleurs auspices sans la grève des personnels le jour de la rentrée. Ils demandaient la création de 18 postes supplémentaires d’ATSEM, soit un par classe. Un objectif souhaité par la ville qui n’a néanmoins pas encore pu le réaliser.

Caroline Thermoz-Liaudy
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide