Fermer la publicité

Plaidoyer pour les transports doux

Loire le 03 juillet 2015 - Daniel Brignon - Collectivités locales - article lu 452 fois

Plaidoyer pour les transports doux

Saint-Étienne Métropole qui souhaite encourager l'usage du vélo révise sa politique de location.

Il est entendu que les stations de location Vélivert connaissent un succès significatif à Saint-Etienne, mais sont boudées dans les autres villes dans les vallée du Gier et de l’Ondaine où l’expérimentation a été tentée. « Il fallait l’expérimenter et nous en prenons acte maintenant », concède Marc Petit vice-président aux transports. Les stations seront donc retirées de ces communes où elles subsistent pour en disposer trois au Campus santé innovation sur le site du CHU, et le reste en renforcement du maillage à Saint-Etienne. En revanche la Métropole ouvre sur ces commune de Saint-Chamond, Firminy, le Chambon-Feugerolles, candidats déclarés à ce service, une nouvelle offre de location de vélos à assistance longue durée (au mois ou pour 3 mois). 25 000 € seront consacrés à l’achat de ces vélos mis en location via des régies municipales ouvertes dans les villes concernées.

L’agglomération s’engage enfin sur un dispositif « innovant » pour faciliter par un autre biais l’usage du vélo, en offrant aux particuliers une aide à l’acquisition de vélo électrique de 250 €. Sont éligibles à cette aide les ressortissants des 45 communes du territoire, à raison d’un vélo par famille et selon une répartition géographique homogène, précise Marc Petit. Un crédit de 30 000 € est inscrits sur l’exercice 2016 pour aider ainsi 120 acquisitions de particulier qui déposeront un dossier de demande.

Les étudiants en médecine invités à prendre le tram

Pour faciliter l’accès à la nouvelle faculté de médecine sur le site du CHU, et maîtriser l’usage de la voiture particulière sur ce site particulièrement saturé, Saint-Étienne Métropole crée un abonnement de transport spécifique valable sur le trajet tramway exclusif du parc relais de 200 places au parc Jean-Marc, à l’entré de Saint-Étienne, jusqu’au CHU, au prix de 50 € annuels, comprenant le transport et l’accès au parc relais. Pour mémoire le titre de transport annuel étudiant sur l’ensemble du réseau coûte 200 €.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide