Fermer la publicité

Pim se diversifie dans la viabilité hivernale

Isère le 28 novembre 2015 - Laurent Marchandiau - Industrie - article lu 109 fois

Pim se diversifie dans la viabilité hivernale
Francis Mainard - Christophe Ray, dirigeant de PIM.

Spécialiste de la transformation du polyuréthane depuis 1981, rachetée en 2001 par Blickle, le leader allemand de la fabrication de roues et de roulettes puis revendue il y a trois ans à un ancien cadre isérois, la PME Pim mise désormais sur l'innovation comme levier de croissance. La société vient d'élaborer un racleur universel.

Un nouveau cap vient d’être franchi pour Pim. Spécialisée dans la transformation du polyuréthane notamment dans la fabrication de roues et galets pour les engins de manutention, la société lyonnaise Pim capitalise sur l’innovation afin de dynamiser sa croissance.

Comptant 34 ans de savoir-faire dans le polyuréthane, l’entreprise lyonnaise s’est diversifiée depuis sa reprise par un cadre industriel isérois. « Fondée en 1981, Pim a été rachetée en 1998 par Bickle, le leader allemand de la fabrication de roues et de roulettes. Jusqu’en 2012, la société est devenue un atelier de sous-traitance pour Bickle. Lorsque le groupe a souhaité se séparer de Pim en 2012, j’ai monté une holding en Isère pour reprendre l’entreprise tout en misant sur la diversification de ses activités », explique Christophe Rayrepreneur et dirigeant actuel. En l’espace de trois ans, la PME entame sa mue en adressant de nouveaux marchés, de la fabrication de pièces pour les secteurs de la manutention, des ascensoristes, des travaux publics jusqu’aux métiers de la neige.

En parallèle, après deux ans de R&D, l’entreprise a développé une gamme de racleurs universels à destination des engins d’entretien. « Notre innovation associe un racleur en polyuréthane à un système de fixation rapide. 90 % des racleurs sont en caoutchouc. Nous sommes persuadés que le polyuréthane offre un bon compromis entre les racleurs caoutchouc et ceux en acier du fait des propriétés intrinsèques de ce matériau », confie Christophe Ray. Baptisé Uniqcs, ce nouveau produit facilite l’adaptation et le montage de racleur sur une flotte de véhicules. « Un système racleur standard pèse entre 20 et 30 kg. Dans notre cas, nous avons divisé le racleur en plusieurs segments de 8 à 10 kg qui vient se fixer sur notre système à l’aide de clips. » Alors que l’opération de montage d’un équipement traditionnel prend entre une et deux heures, il faut 10 min en moyenne pour installer le racleur de Pim.

En test déjà auprès de groupe autoroutier Vinci depuis 2014, Pim envisage de produire à terme 400 à 500 racleurs par semaine, la capacité de production globale de l’entreprise tous secteurs d’activités confondus étant estimé entre 10 à 12 000 pièces par an. Avec cette innovation, Pim compte augmenter son chiffre d’affaires (4,3 M€ pour 2014) de 1 M€ d’ici trois ans.

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide