Fermer la publicité

Pierre Giacomino, peintre familier du Dauphiné

le 12 mars 2015 - Louis Fournier - Expositions - article lu 940 fois

Pierre Giacomino, peintre familier du Dauphiné
Collèction particulière - Pierre Giacomino

Pierre Giacomino (1886-1969) était un peintre familier des campagnes dauphinoises, qui laissa un grand souvenir dans la région. Portrait d'un artiste de l'Ecole lyonnaise.

Artiste-peintre de l’Ecole lyonnaise,  né le 3 mai 1886 à Lyon, Il y résidera quai Victor Augagneur. De formation artistique il s’orientera vers les métiers de l’impression sur étoffes. Artiste-peintre indépendant, il créa des motifs destinés aux soyeux lyonnais. De son atelier, situé sur les pentes de la Croix-Rousse, rue du Griffon, sortirent des milliers de motifs originaux, qui, repris par les ateliers d’impressions, ont contribué à la renommée de la soierie lyonnaise. Pierre Giacomino a réalisé de nombreuses huiles de la ville de Lyon, les quais de la Saône et du Rhône, ainsi que de très nombreuses natures mortes de bonnes  factures. Il découvrit le village de Virieu et la  vallée de la Bourbre en venant se ravitailler en nourriture, comme de nombreux lyonnais, durant la seconde guerre mondiale. Et depuis, chaque année, il revint à Virieu, place de la Halle où il passait les étés. De nombreux habitants de la vallée de la  Bourbre possèdent une œuvre de cet artiste et, beaucoup se souviennent de ce petit monsieur aux lunettes à verres ronds, qui plantait son chevalet sur les bords de la rivière ou aux carrefours des chemins. Coiffé d’un chapeau de paille, il déballait son matériel, et s’installait sous un grand parasol blanc. A chaque motif, il prenait place, au même emplacement et à la même heure, au cours de ses longues séances de travail, les enfants et les adultes venaient discuter avec lui, et le regarder travailler. La gentillesse et la sérénité qui se dégageait de lui, ont laissé un souvenir inoubliable parmi les habitants de nos campagnes.

Il décède à Lyon le 25 mars 1969 est repose dans cette ville où il a tant œuvré.

Pour en savoir plus sur le village de prédilection de l'artiste : http://www.virieu.fr/Virieu_Artistes/peintres/Pierre_Giacomino.htm

http://lessor.fr/galeries-photos/oeuvres-de-pierre-giacomino-41.html

Sa technique

Pierre Giacomino fut l’élève de Tony Tollet ( 1857-1953) de Marius Mangier  (1867-1952). Il fut l’ami de Louis Bissinger ( 1899-1978), de Marie-Louise Degabriel (1900-1984) de Léon Garraud ( 1877-1961) ce dernier avait transmis à Pierre Giacomino sa technique  « Pour dégraisser les couleurs, on étend la quantité dont on veut se servir le jour même, sur un buvard ou un papier très absorbant. L’huile des couleurs est absorbée et se voit à l’envers du papier sur lequel reste une pâte sèche que l’on ramasse au couteau à palette avec de l’essence de térébenthine jusqu’à la consistance désirée ; l’on fluidifie, si besoin est, au cours de la séance de peinture. Les couleurs sont portées sur un fond de toile, bois ou carton eux-mêmes bien préparés… Cette technique permet de travailler longtemps l’œuvre en la recouvrant parfois d’une couche de blanc d’argent très liquide : le premier travail est vu comme sous un papier calque et l’on reprend lorsque cette très légère couche est parfaitement sèche.

Louis Fournier

Sources : Familles Giacomino – Famille Fournier
« Peintres lyonnais intimistes » par Hubert Thiolet - 1987

voir l'album photos 


 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide