Fermer la publicité

Philippe Cachard dirige le développement économique de l'agglo

Loire le 28 février 2015 - Denis MEYNARD - Collectivités locales - article lu 1432 fois

Philippe Cachard dirige le développement économique de l'agglo

Ce Stéphanois de 33 ans a succédé à Philippe Gauvrit à la tête d'une des directions de Saint-Etienne Métropole.

Philippe Cachard a été nommé en début d’année à la direction du développement économique de Saint-Etienne Métropole. Une fonction dont il assumait l’intérim depuis un semestre, après le départ de Philippe Gauvrit à Rovaltain pour y créer l’antenne de l’Epora (l’Etablissement public foncier de l’Ouest Rhône-Alpes) pour la Drôme et l’Ardèche.
Né voici 33 ans à Saint-Etienne, Philippe Cachard est entré dans la vie professionnelle avec, en poche, un BTS Action commerciale du Lycée Albert-Camus, de Firminy. A la suite d’un peu plus de trois années dans la grande distribution, puis dans la banque, dans la Loire et le Rhône (au sein du groupe Casino et de la Banque Populaire Loire & Lyonnais), il a repris des études à l’université Jean-Monnet, de Saint-Etienne. Enchaînant une licence en AES, un master 1 en économie et gestion, puis un master 2 en conseil en développement territorial. C’est au cours de cette dernière année, en apprentissage, qu’il a rejoint le service du développement économique du Grand Lyon, travaillant en lien avec la CCI de Lyon.
Après une première expérience en collectivité territoriale, comme chargé de l’audit du dispositif d’accueil des étudiants étrangers hors programme, pour le service jeunesse vie étudiante de la Ville de Saint-Etienne, Philippe Cachard a eu l’opportunité de rejoindre Saint-Etienne Métropole en 2010. Il a été recruté en qualité de développeur économique, pour le service animation territoriale de l’agglomération sur un territoire comprenant 22 communes du Gier. Depuis 2013, il était chef de projet économique, en charge de la construction et du pilotage de la politique d’offre d’accueil aux entreprises. Ses nouvelles fonctions à la tête d’une direction d’une dizaine de personnes, qui va chaque année à la rencontre de quelque 500 entreprises, s’inscrivent dans le cadre de la volonté du président de l’agglomération, Gaël Perdriau, de limiter les nouveaux recrutements et de favoriser la promotion interne.
« Notre expertise sur le foncier et l’immobilier, à travers notre propre offre et notre connaissance de ce qui se passe dans le patrimoine privé, permet de répondre aux besoins exprimés par les entreprises. Sur des dossiers de tailles variables. Dont le prochain regroupement de deux sites du groupe Linamar sur une friche industrielle de Saint-Chamond, qui figure parmi les plus gros d’entre-eux », explique Philippe Cachard. Sa direction, qui compte des développeurs axés sur l’économie sociale et solidaire ainsi que sur l’aide aux entreprises en recherche de salariés, a constaté que « 40 % des demandes des entreprises correspondent à une volonté d’achat, plutôt que de location ». La programmation de Métrotech, le parc technologique de l’agglomération situé à Saint-Jean-Bonnefonds, va donc être revue pour être plus en phase avec ces attentes du marché et accélérer la commercialisation des nombreux bâtiments tertiaires qui y ont été rénovés.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide