Fermer la publicité

Petit futé mais grand tirage

Loire le 23 octobre 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 776 fois

Petit futé mais grand tirage
La pagination - 280 p. - reste stable

Certes, à Lyon, le Petit futé a un concurrent dans sa gamme « city guide », Le Petit Paumé.

Reste qu’écouler 10 500 exemplaires papiers du Petit futé Saint-Etienne 2014 (comme en 2013), c’est un bilan supérieur de 2 500 unités au Petit futé Lyon. Malgré un bassin de population visé trois fois inférieur.
La version 2015 ambitionne de faire au moins aussi bien. A Saint-Etienne, le guide marche, le chiffre d’affaires (environ 180 000 € dont 50 % de publicités) tient bon. Comme la version papier du guide donc vendue 6,95 €. Alors même que celle Internet est téléchargeable pour 4,99 € et que les informations sont aussi consultables sur le site en tapant le nom de la commune recherchée. Car - ce n’est pas nouveau -, le guide sort largement des murs stéphanois pour présenter des adresses foréziennes, du Pilat, de Haute-Loire. Voire au-delà, avec par exemple la rubrique « Escapades gourmandes »
L’esprit « on vous donne des bons plans » reste la philosophie. « Ce guide est destiné aux gens d’ici, pas aux touristes. Et si une adresse y est, c’est qu’elle est bonne, rappelle la responsable et commercial de l’édition Ghislaine Gulian-Mercier, d’ailleurs, cette fois, nous n’avons pas de rubrique “Pas futés“. Le contenu a été renouvelé à 40 %  mais les adresses n’apparaissant plus dans le papier restent sur notre site. » Deux jeunes auteurs ont été recrutés pour cette mise à jour.  « Ils ont travaillé le design (année de Biennal oblige, Ndlr), les boutiques, l’architecture, le “high-tech“…» Le Petit futé ne se contente pas en effet de bars, discothèques, restaurants et hébergements mais parle aussi événements, loisirs sportifs, shoping, bien être-beauté, déco-jardin, alimentation et… services administratifs.

X.A.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide