Fermer la publicité

Pélussin : le théâtre dans la peau

Loire le 15 août 2015 - Daniel Brignon - Spectacle, Théâtre - article lu 161 fois

Pélussin : le théâtre dans la peau
Jean-François Ménager - Qu'on rouvre les fenêtres !

Pélussin poursuit son festival Les Bravos de la nuit, nuitamment certes, mais aussi en journée où s'enchaînent pendant sept jours une succession de surprises sur des scènes insolites du village ensoleillé des coteaux rhodaniens.

Pélussin, patrie de Gaston Baty, promoteur du renouveau théâtral en France avec Dullin, Jouvet, Pittoëff, Copeau, au début du XXe siècle, a gardé l’empreinte créative tournée vers l’expression contemporaine avec son festival Les Bravos de la nuit, 28e du nom cette année, qui embrase la cité pendant une semaine.

Dans des lieux inattendus, ateliers, caveau, halle, jardin, six compagnies régionales recréent pendant une semaine de résidence un spectacle théâtral, qu’ils jouent pendant six jours de la semaine de festival, du 22 au 29 août.

Les six compagnies jouent les six jours, six fois, à 20 h ou 22 h, du samedi 22 au vendredi 28 août, avec relâche le mardi 25 août.

Ce n’est pas tout, chacun de ces six jours un programme préparatoire ouvre les festivités : à 16 h, à la Passerelle sont donné en alternance trois spectacle très jeune public ; à 17 h, deux conteurs se partagent en alternance les jardins de la Maison du Parc : Thierno Dialo et Géraldine Maurin (gratuit) ; à 18 h 30, une carte blanche est donnée aux compagnies invitées qui chacune à leur tour dévoilent leur univers à travers une forme courte ; à 19 h, six groupes musicaux se succèdent, un soir chacun, pour un concert entraînant le public, avant les spectacles, déjà dans un voyage exotique, poétique ou onirique (participation libre).

Le mardi 25 août, brève coupure dans le programme. C’est en effet une journée « de respiration », émaillée néanmoins de spectacles, tournés vers le jeune public et ados, et de rencontres. En point d’orgue : un « bal moderne » à 21 h.

Les spectacles

Qu’on rouvre les fenêtres ! Mêlant théâtre et danse, ce spectacle est écrit à partir de témoignages de descendants d’immigrés espagnols. Des instants drôles et touchants sourdent des histoires mêlées de trois personnages face à leur mémoire familiale. Spectacle tout public, production de la Cie Anda Jaleo.

King Kong Théorie. Entre autobiographie et essai féministe, l’auteur Virginie Despentes raconte avec cynisme les parcours de sa vie : le viol, la prostitution, King Kong, Kate Moss… Le parti pris de la mise en scène est de faire passer les propos engagés du texte, par un burlesque bien tranché mais néanmoins poétique. Production de la Cie Art R Natif, à partir de 12 ans.

Membre. Sur un texte de Claire Lestien, une « comédie dramatique rock ». Dans l’arène, les personnages, silhouettes énigmatiques, blessés et touchants, drôles et tourmentés, se battent, rient, aiment, chutent. Un spectacle sur la quête de liberté et sur les codes absurdes de la société. Production du collectif Le 13e Cri, à partir de 12 ans.

Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins. D’après un texte de Matéi Visniec. Une relation amoureuse… puis une histoire de couple. Les mots de Visniec, drôles et inattendus, nous embarquent dans un imaginaire loufoque, où les mystères de la relation revêtent une saveur tragi-comique. Production de la Cie Les Pas Sages, à partir de 10 ans.

Assoiffés, de Wajdi Mouawad et Benoît Vermeulen. Boon, anthropologue judiciaire, reconnaît le cadavre d’un ancien camarade de classe mystérieusement disparu. Le passé revient alors à ce personnage déchiré entre l’écoute de son cœur et la société. Production de la Cie Le Bruit de la Rouille, à partir de 13 ans.

Macbett, d’Eugène Ionesco. À la différence du personnage de Shakespeare, celui de Ionesco n’est pas un monstre mais un homme ordinaire, qui s’étrangle quand même dans le pouvoir. La mise en scène libre souligne le burlesque de la situation. Production Cie Les Crevettes in The Pick-Up, à partir de 10 ans.

Daniel Brignon

Courriel : lesbravosdelanuit@live.fr. Tél. : 07 83 56 21 77. Site : www.lesbravosdelanuit.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide