Fermer la publicité

Pêche : sport le plus pratiqué après le foot dans la Loire

Loire le 24 avril 2015 - Louis PRALUS - Sciences, Santé, Environnement - article lu 142 fois

Pêche : sport le plus pratiqué après le foot dans la Loire

L'assemblée générale de la fédération départementale de pêche, que préside Jacques Dumas, fait apparaître une augmentation des pêcheurs dans la Loire.

C'est l'embellie pour  l'activité pêche. 2014 se solde par un effectif de 22 000 pêcheurs dans la Loire. Ce qui fait dire au président de la fédération de pêche que « c'est une activité de loisir très dynamique et qui est le 2e loisir le plus pratiqué dans le département après le football. » Les chiffres de 2014 sont supérieurs à ceux de 2013, avec une seule baisse, celle des cartes « personne mineure ». La variation nationale moyenne, entre 2013 et 2014, serait de + 3,08 %. Les chiffres dans la Loire sont les suivants : cartes majeures inter-fédérales, 6 523 en 2014 contre 6 459 en 2013 ; cartes majeures départementales , 4 991 contre 4 792 en 2013 ; cartes découverte femmes, 732 contre 659 en 2013, soit 11,07 % d'augmentation ; par contre baisse pour les cartes mineures, 1 763 contre 1 785 en 2013 ; cartes hebdomadaires, 191 contre 173 en 2013 ; cartes journalières, 2 868 contre 2 558 en 2013 ; et la plus forte augmentation est pour la carte plans d'eau touristiques, 2 912 contre 2 297 en 2013, soit 26,75 % de plus ; les cartes  découverte enfants ont également progressé passant de 2 922 à 3 260 en 2014, soit 11,56 % de plus.

Face à ce bilan, une seule inquiétude est soulignée par Jacques Dumas : la baisse d’effectifs de 1,23 % des cartes « personne mineure » parce qu'elle est persistante bien que sans commune mesure avec la baisse de 7,89 % de l’année 2013. Sur le plan national les pêcheurs de la Loire se situent à la 12e place des augmentations. Ce succès qui se confirme le président l'attribue au travail de communication de la fédération de la Loire. Par contre  les adhésions par Internet évoluent lentement et plafonnent à un peu plus de 30 %.
La fédération voit ses animations monter en puissance. Elle est désormais co-animatrice de la Gravière aux oiseaux de Mably. Aussi elle se dote de moyens nouveaux : pérenniser le poste d’agent de développement ; recruter un ingénieur en CDD à compter de septembre pour réactualiser son Plan départemental pour la protection du milieu aquatique et la gestion des ressources piscicoles (PDPG). 

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide