Fermer la publicité

Pays voironnais - Pluralis inaugure des logements sociaux en cœur de village

Isère le 17 juillet 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Région grenobloise - article lu 1897 fois

Le bailleur social Pluralis a inauguré la semaine dernière un complexe proposant 14 logements locatifs et 16 logements en accession sociale à la propriété.

Démarré en avril 2011, la partie locative a été livrée en octobre 2013, la partie en accession quelques mois avant, en avril de la même année.
Imaginée par le cabinet d’architectes Archi 3 à Voiron, la résidence « Le jardin de Jeanne », (du nom de l’ancienne propriétaire du terrain),  est une résidence répartie sur deux bâtiments, l’un entièrement consacré à l’accession sociale, l’autre à la location via Pluralis, et dont le rez-de-chaussée a été acheté par un commerçant.
L’immeuble locatif, labellisé BBC avec une chaudière collective au gaz et de l’eau chaude solaire,  propose 7 T2 et 7 T3, dont 11 logements en PLUS (prêt locatif à usage social) et 3 en PLAI (prêt locatif aidé d’intégration). Les logements en accession sociale, de niveau THPE, proposent 6 T2, 9 T3 et 1 T4. Les 30 logements ont déjà trouvés des locataires ou des acheteurs. « La mode est à la mixité sociale, et c’est ce qui est réalisé sur l’ensemble du complexe, mais pour des raisons purement logistiques, comme le calcul des charges, nous avons choisi de séparer le locatif de l’accession. » explique un représentant de Pluralis.
Le coût de l’opération locative s’élève à 1,525M€, dont 211M€ venus des fonds propres de Puralis, et 1M€ emprunté auprès de la caisse des dépôts. La communauté d’agglomération du Pays Voironnais (CAPV) a investit118.000€ (hors décote foncière), Amallia 60.000€, l’Etat 35.000€ et le conseil général 17.000€.
Pour le dispositif financier de l’opération en accession sociale, la CAPV a consentie une aide de 3000€ pour les T3 et de 4000€ pour les T4 (Ce qui permet pour les logements vendus, un prix de l’ordre de 2000€ du m²). La TVA a été ramenée à 5,5%, et une clause anti-spéculative a été signée pour une durée de 9 ans.
« Coublevie a du retard en matière de logement social, cette inauguration est donc une bonne chose, d’autant que pour une fois, le logement social n’est pas proposé en périphérie mais en centre-bourg. La présence d’un commerce en rez-de-chaussée, et la proximité avec les commerces existants vont permettre de redynamiser le cœur de ville » expliquait le maire de la commune, Dominique Parrel.
Chaque bâtiment et chaque logement est accessible aux personnes à mobilité réduite, et possède terrasse ou balcon.

Caroline Thermoz-Liaudy


L’accession sociale a le vent en poupe

Nouvelle compétence des bailleurs sociaux, l’accession sociale est de plus en plus développée. Elle permet de mettre à disposition de ceux qui veulent sortir du logement social, mais qui n’ont pas les moyens d’acheter dans le parc privé (le plus souvent des primo-accédants), des logements à l’achat accompagnés d’aides qui permettent de réduire considérablement le coût final (prêts réglementés sous plafond de revenus). Pluralis dispose déjà de 4 programmes à Grenoble, 1 à Bourgoin-Jallieu et 1 à Pont-de-Claix. Certains sont même conduits via le PSLA (prêt social location-accession), qui permettent de ramener la TVA à 5,5% et une exonération de 15 ans sur le foncier.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide