Fermer la publicité

Paul Bedel : Testament d'un paysan en voie de disparition

le 12 septembre 2012 - Mathieu Ozanam - Livres - article lu 168 fois

Paul Bedel : Testament d'un paysan en voie de disparition

La Hague. Pour beaucoup la seule image qui vient à l'esprit quand ce coin de la Manche est évoqué, c'est le centre de stockage des déchets nucléaires. Tout au bout du Cotentin il y a pourtant quelques habitants. Et parmi eux : Paul Bedel, « resté par choix à la traîne du progrès ».

Vieux garçon resté à la ferme avec ses sœurs, le paysan de 82 ans serait demeuré ce qu’on appelle un original sans sa rencontre avec Rémi Maugier. Le réalisateur de France 3 l’a filmé dans un documentaire en 2006 sur la vie « d’antan ».

Originaire elle aussi de La Hague et historienne, Catherine Ecole-Boivin est allée recueillir son témoignage sur le temps qui passe. Paul Bedel et son bon sens paysan parle de sa vie simple à aller pécher à marée basse les crustacées dans les coins que lui seul connaît et autres menus plaisirs. Il porte un regard mi-étonné mi-amusé sur le progrès qu’il a laissé filer.
Paul Bedel n’est pourtant pas un vieil original un peu grincheux. « Avant je souffrais de solitude, les jeunes partaient tous et je me disais que j’allais vieillir seul, sans même apprendre à personne mon métier. J’allais « avoir servi à rien », ma vie n’allait avoir servi à rien. » Des questions que chacun peut se poser. Au bout de sa vie le paysan aura donc trouvé sa voie et l’utilité de son passage en ce monde qui passe.

Mathieu Ozanam

Testament d’un paysan en voie de disparition, Paul Bedel et Catherine Ecole-Boivin, J’ai lu, 6,30 €.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide