Fermer la publicité

Parkings J. Moulin et rue de La Berge : bientôt des immeubles

Loire le 22 mai 2015 - Louis PRALUS - Actualités - article lu 9 fois

Parkings J. Moulin et rue de La Berge : bientôt des immeubles

Les deux parkings sauvages situés derrière l'hôtel de ville, Jean Moulin et rue de la Berge, sont déclassés et mis en vente en vue de plusieurs constructions d'immeubles.

C'est une volonté municipale  remontant  à plusieurs décennies, déjà sous la mandature de Jean Auroux : construire de l'habitat sur le parking de la rue de La Berge. C'est un terrain d'une superficie de 2176 m2. Ce vaste terrain, tous les jours rempli voitures, a été déclassé par le conseil municipal du 7 mai afin d'être vendu. L'acquéreur est la société MG 3, que dirige Patrick Gerbay. Son projet est  un immeuble d'habitation de quelque vingt-cinq appartements avec deux entrées et des rez-de-chaussée destinés à des professionnels.
L'autre parking sauvage qui va disparaître au profit de constructions est le parking Jean Moulin, qui touche le centre de tri postal. C'est également un projet ancien qu'avait eu la municipalité Laure Déroche. Il représente une superficie d'environ 2660 m2. Après son déclassement, il devrait être acquis par deux investisseurs pour réalisation de deux immeubles. L'un serait un immeuble en accession à la propriété porté par la société Vallorge avec laquelle la municipalité est en discussion ; quant à  l'autre ce serait une construction OPHEOR : une résidence pour personnes âgées qui prendrait la place de la résidence Marguerite de la rue de Sully, qui n'est plus aux normes et aura une autre destination. Néanmoins la ville de Roanne conservera le droit d'aménager un parking de 110 places de  ; il sera propriété de la ville et géré par la ville.
Laure Déroche a demandé pourquoi n'y avait-il pas eu d'appel à projet avec cahier des charges et pas de communication sur le sujet. Pour Yves Nicolin « les investisseurs et architectes n'ont pas besoin de passer par un appel à projet pour envisager quelque chose » et de rappeler à l'ancien maire de Roanne : «Vous aviez lancé un appel à projet pour Les Bords de Loire, aucun candidat la première fois ; la deuxième fois un seul candidat. » Yves Nicolin a souhaité que cette fois le  projet aboutisse , ce terrain étant en jachères depuis 20 ans et les investisseurs ne se bousculant pas.
Au cours de cette séance du 7 mai le conseil municipal a voté  5000 € en faveur de l'UNICEF afin de soutenir son action en faveur des sinistrés du Népal.
Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide